Favourite Icon
 
sous-menu
Bannière Je suis là pour vous Bannière Je suis là pour vous

Des infirmières d’exception de l’Unité B2 qui ont traité un patient comme un membre de la famille remportent le Prix de l’équipe des soins infirmiers

Partager :
 
Ora Cook (left) and Betty Clark (right)

Les infirmières de l’Unité B2 du Campus Civic et leur gestionnaire clinique, Betty Clark (à droite), lauréates du Prix de l’équipe de soins infirmiers lors de la Célébration annuelle des réalisations du personnel infirmier en novembre. Elles ont été mises en nomination par Ora Cook et sa famille.

Quand Allan Cook se décourageait, elles l’encourageaient en lui donnant des tapes dans la main quand il réussissait à faire quelques pas dans le couloir de l’Unité B2 du Campus Civic où il était hospitalisé pendant 7 mois. Elles ont fait preuve d’une compassion et d’une bienveillance exceptionnelle, non seulement envers M. Cook, mais envers sa famille et ses amis aussi. Et après son décès, ces infirmières ont assisté à la célébration d’adieu et ont continué à veiller sur sa famille.

Voilà entre autres ce qui a valu le Prix de l’équipe des soins infirmiers aux infirmières de l’Unité B2 à la Célébration annuelle des réalisations du personnel infirmier en novembre.

Le Dr Jack Kitts (à droite) ravi qu’Ora Cook et sa famille aient mis en nomination les infirmières de l’Unité B2 au Campus Civic pour le Prix de l’équipe de soins infirmiers. La famille Cook a déclaré que les infirmières se sont occupées d’Allan Cook « comme s’il était leur père, leur grand-père, leur ami ou un autre proche parent ».

« Le personnel de l’unité B2 portait M. Cook, surnommé “Cookie”, dans son cœur, déclare Betty Clark, gestionnaire clinique. D’ailleurs, c’est ce lien étroit partagé par l’équipe de l’Unité B2 et Cookie et sa famille qui rend le prix de l’équipe de soins infirmiers si spécial. »

« L’attachement était vraiment mutuel », note Laura Bloom, infirmière autorisée. Elle fait écho aux témoignages d’autres membres du personnel :

  • « Ils faisaient vraiment partie de l’équipe », Andrea Barrass, physiothérapeute
  • « C’était un homme exceptionnel », Sandra Boston, IA
  • « Ils étaient comme une famille », Joe Bothamley, IA
  • « Nous n’oublierons jamais cette famille », Sue Allen, IA

« Elles se sont occupées de lui comme s’il était leur père, leur grand-père, leur ami ou un autre proche parent », a écrit Mme Cook, l’épouse d’Allan, dans sa mise en nomination de l’équipe de l’unité B2. « Même quand ce n’était pas leur quart de travail, elles passaient voir comment il allait. Elles sont comme ça. Les sept derniers mois de sa vie, la chambre de mon mari était devenue, pour le personnel et pour moi, la “chambre de la joie”. »

La fille d’Allan, Robyn Godin, et son mari, Keith Godin, a mentionné que les infirmières ont encouragé son père « à bouger, par des tapes dans la main quand il déambulait avec ses lunettes de soleil vissées sur les yeux, aux mots d’encouragement quand il passait dans les couloirs et disait bonjour aux dames derrière le comptoir, à vos souhaits lors de sa 4e chirurgie, en passant par le respect démontré durant vos visites quand il était aux soins intensifs. Pour tous ces gestes, nous vous sommes éternellement reconnaissants. »

Mme Cook fut tellement touchée par la compassion du personnel infirmier, qu’elle est devenue bénévole à l’unité B2. « Leur soutien, leur dévouement et leur compassion continuent de m’accompagner dans le deuil de mon mari avec qui j’ai partagé 47 années de vie commune. »

Les patients et leurs familles ont mis en nomination 20 unités de soins infirmiers pour le Prix de l’équipe de soins infirmiers. Le personnel des soins infirmiers a aussi mis en nomination certains parmi leurs collègues pour des distinctions remarquables.

Robin Morash (au centre), lauréate du Prix Boehringer Ingelheim de l’infirmière en oncologie de l’année 2018, lors de la cérémonie de remise des prix avec Linda Irwin de Boehringer Ingelheim (à gauche), Colleen Campbell, membre du comité de reconnaissance de l’excellence de l’ACIO et l’infirmière en oncologie de l’année 2017.

Jennifer Newton, infirmière enseignante au programme d’oncologie pour patients externes, a remporté le prix Wendy Nicklin de l’image professionnelle des soins infirmiers. Elle est l’initiatrice du remaniement et de l’actualisation complète du programme d’orientation de cinq secteurs : chimiothérapie/biothérapie, hématologie pour patients externes, cliniques de cancérologie, programme d’évaluation du cancer et curiethérapie. « Ses séances d’information sont agréables, interactives et très instructives », ont écrit les auteurs de sa mise en nomination.

Julie Graham, infirmière auxiliaire autorisée auprès des unités de radio-oncologie et Hématologie (6 Ouest) et de médecine subaiguë, a gagné le prix Sue Robblee de pratique clinique pour son approche bienveillante auprès des patients. « Elle s’appuie intuitivement sur le lien étroit qui l’unit à chaque patient pour leur apporter les meilleurs soins possible », expliquent les auteurs de sa mise en nomination. « Julie fait figure de modèle grâce à ces compétences en raisonnement clinique et en soins infirmiers. Ses années de service en gériatrie ont affiné une approche holistique améliorée des soins infirmiers unique en son genre. Ses interactions avec les patients (et leurs familles), son attitude à leur chevet et ses compétences en soins infirmiers, son aptitude à créer, analyser et améliorer des plans de soins individuels font d’elle une infirmière phénoménale. »

Les infirmières en oncologie du module B du Centre de cancérologie, dirigées par Kate Duke, gestionnaire clinique, ont reçu le Prix Ginette Lemire-Rodger d’amélioration de la qualité pour un projet visant un nouveau processus de flux du triage en soins infirmiers. Par ce processus, appuyé par l’équipe responsable de la qualité, les infirmières ont réussi à trouver plus de temps pour exercer pleinement leur champ de compétence, pendant que des bénévoles aident les patients à s’enregistrer, à effectuer l’évaluation de leurs symptômes et à trouver leurs chambres. « De l’avis même des médecins, les soins n’ont pas été affectés, et pour les infirmières, les expériences en clinique sont devenues plus positives et leur champ de compétence et leur autonomie se sont élargis. »

Andrea Keller-Robinson, infirmière en oncologie, a remporté le Prix annuel de formation en soins infirmiers pour son leadership remarquable et ses efforts inlassables pour améliorer l’unité de chimiothérapie. Elle aime apprendre et transmettre de nouvelles connaissances. En effet, elle a poursuivi ses études, créé un programme d’orientation et de mentorat pour les nouvelles infirmières embauchées, et dirigé un atelier connexe destiné aux infirmières de notre unité. « C’est sa passion pour l’apprentissage continu ainsi que sa compassion qui font d’Andrea une infirmière admirable. »

Des prix pour la recherche en soins infirmiers et pour diverses réalisations professionnelles, dont des études supérieures et des publications, ont aussi été remis durant la cérémonie.

Jennifer Newton

 

Jennifer Newton, gagnante du prix de l’excellence en soins infirmiers de l’Association canadienne des infirmières en oncologie et Jennifer Smylie, lauréate du Prix Pfizer pour son leadership en soins infirmiers.
Trois de nos infirmières, très inspirantes, ont été récompensées par l’Association canadienne des infirmières en oncologie (ACIO).

  • Robin Morash a reçu le Prix de l’infirmière en oncologie de l’année 2018 pour son travail dans les soins directs aux patients et dans la transformation des programmes des centres régionaux de cancérologie, y compris la mise en place d’un centre d’évaluation du cancer de la prostate. Jusqu’à son départ à la retraite en début d’année, elle offrait de la formation et du soutien aux patients atteints du cancer de la vessie en tant qu’infirmière de pratique avancée dans le programme régional de cancérologie. Elle a développé plusieurs programmes au cours des dernières années, notamment le programme Wellness Beyond Cancer et le programme Tabagisme. Ses travaux ainsi que ses œuvres de bénévolat ont amélioré les résultats pour les patients en cancérologie. « Aider les autres est pour elle une passion qui inspire son entourage à se dépasser », peut-on lire dans sa lettre de mise en nomination.
  • Jennifer Newton, infirmière enseignante au Programme de cancérologie, a remporté le Prix Pfizer de l’excellence en soins infirmiers. Elle a effectué la refonte de l’orientation en soins infirmiers en oncologie dans cinq secteurs pour la formation gagne en clarté, concision, sécurité et efficacité. Elle s’appuie sur des stratégies interactives à la fois captivantes et enrichissantes et différents styles d’apprentissage. Les auteurs de sa mise en nominations ont précisé que sa passion contagieuse pour le savoir inspire ses collègues, pour qui sa présence est un grand honneur.
  • Jennifer Smylie, nouvellement retraitée de L’Hôpital d’Ottawa, a gagné le Prix Pfizer pour le leadership en soins infirmiers. « Elle fait partie de ces rares leaders capables d’inspirer les infirmières à améliorer leur pratique, à exercer pleinement leur champ de compétence et à constamment chercher à rehausser l’expérience des patients et des familles », lit-on dans la lettre de sa mise en nomination. On lui doit la mise en place de cliniques de recrutement et d’évaluations en soins infirmiers centralisées ainsi que la réduction du temps d’attente pour un diagnostic. Elle a notamment prouvé son leadership en réussissant à rallier 41 chirurgiens oncologues et plusieurs omnipraticiens autour d’un consensus.
 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Appuyez les soins aux patients et la recherche à L'Hôpital d'Ottawa - Faire un don