Back to Top À L’Hôpital d’Ottawa, tous les survivants d’agressions sexuelles reçoivent des soins physiques et psychologiques empreints de compassion - L'Hôpital d'Ottawa Website scanner for suspicious and malicious URLs
 

toh

À L’Hôpital d’Ottawa, tous les survivants d’agressions sexuelles reçoivent des soins physiques et psychologiques empreints de compassion

 
Dr. Kari Sampsel

La Dre Kari Sampsel, directrice médicale du Programme de soins aux victimes d’agression sexuelle ou d’abus par un partenaire, et son équipe offrent des soins empreints de compassion aux personnes ayant subi un agression sexuelle.

Après une agression sexuelle, la victime peut ne pas savoir quoi faire ni où aller. Si elle choisit de se présenter à L’Hôpital d’Ottawa, elle y recevra toujours des soins empreints de compassion.

Nous encourageons toute personne ayant subi une agression à se rendre à l’Urgence aussitôt que possible après une agression. Or, c’est une décision parfois difficile à prendre et nous respectons le choix de chacun, quel qu’il soit.

Tandis que la police est responsable d’enquêter sur le crime, notre rôle est de fournir des soins médicaux et psychologiques avec bienveillance.

Le Programme de soins aux victimes d’agression sexuelle ou d’abus par un partenaire, situé à l’Urgence du Campus Civic, est là pour soutenir les victimes de violence sexuelle et de violence basée sur le genre qui ont 16 ans ou plus.

L’équipe du Programme est formée de soignants dévoués et aux compétences diverses. Elle compte des médecins, des infirmières spécialisées dans l’examen de victimes d’agression sexuelle et des travailleuses sociales. Leur objectif commun est d’offrir des services et du soutien dans un contexte sécuritaire et confidentiel.


« Nous croirons toujours les survivants et nous leur offrirons les meilleurs soins et soutiens possible. »

En plus de donner des soins médicaux et psychologiques, l’équipe recueille aussi des preuves médicolégales de l’agression, et ce, avec toute la sensibilité et la délicatesse nécessaires. Il s’agit du seul endroit à Ottawa à offrir ce service.

« Notre programme repose sur une équipe multidisciplinaire qui fournit les meilleurs soins possible aux survivants de violence sexuelle et conjugale », explique la Dre Katherine Muldoon, associée de recherche clinique principale à l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa.

Dès qu’une personne ayant subi une agression arrive à l’Hôpital, nous soignons immédiatement ses blessures physiques. Un médecin ou une infirmière s’informe sur ses antécédents médicaux. Ensuite, si la personne le souhaite, elle peut raconter l’agression au personnel médical.

« Nous croirons toujours les survivants et nous leur offrirons les meilleurs soins et soutiens qui soient », affirme la Dre Kari Sampsel, directrice médicale du Programme. « Nous donnons à chaque personne les soins de son choix, selon ses propres besoins. »

Si la situation y est propice, la personne peut consentir à des prélèvements réalisés à l’aide d’une trousse médicolégale en cas d’agression sexuelle. Le médecin ou l’infirmière responsable de l’examen prélèvera alors des échantillons, collectera des fluides corporels, récupérera des vêtements, et prendra des photos des blessures visibles, le cas échéant. Les éléments de preuve ainsi recueillis pourront faire l’objet d’analyses d’ADN.

The Sexual Assault Evidence Kit (SAEK)
La trousse médicolégale en cas d’agression sexuelle est utilisée par l’équipe soignante pour recueillir des preuves médicolégales qui peuvent servir à traduire l’agresseur en justice.

Tout échantillon d’ADN prélevé pourrait servir à poursuivre et à condamner un agresseur. En confirmant l’expérience de la victime, les preuves peuvent aussi l’aider à entamer sa guérison.

Le personnel soutient toujours le choix d’une personne de recourir ou non à un examen médicolégal en cas d’agression sexuelle.

L’Hôpital remet seulement le contenu de la trousse médicolégale en cas d’agression sexuelle à la police si la personne concernée en fait la demande. Dans le cas contraire, nous conservons la trousse pendant six mois au cas où la victime change d’avis.

Nous sommes toujours là pour ceux et celles qui ont besoin de nous.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Le pouvoir des communautés@lho

L’année dernière, Macrina Valcin, infirmière autorisée, a créé une exposition complexe dans son unité pour le Mois de l’histoire des Noirs, transformant le babillard de l’unité en une puissante célébration du peuple, de la culture et de l’histoire des Noirs. Cette année, grâce au soutien chaleureux et aux encouragements d’une communauté inclusive nouvellement formée, Macrina présente ce projet qui la passionne à un public beaucoup plus large.

Le Programme de chirurgie d’affirmation de genre accepte désormais des patients

Le nouveau Programme de chirurgie d’affirmation de genre de L’Hôpital d’Ottawa est vraiment unique en son genre. Lancé en septembre 2023, il est le seul en Ontario à offrir aux patients transgenres et non binaires des interventions du visage, de la poitrine et des parties génitales. Le Dr Nicholas Cormier, chirurgien plasticien, et son équipe sont heureux d’annoncer qu’ils acceptent désormais les patients recommandés par leur médecin.

Ces bénévoles transforment chocolats et peluches en appareils d’IRM

Nous savons tous qu’un cadeau a le pouvoir de faire plaisir à celui qui le reçoit. Mais saviez-vous que les cadeaux que vous achetez à l’une de nos boutiques de cadeaux avaient aussi le pouvoir de nous aider à acheter de précieux équipements médicaux? Nos boutiques sont tenues par un groupe de bénévoles et d’employés des Auxiliaires de L’Hôpital d’Ottawa. Voici d’autres façons dont leurs efforts contribuent à apporter des changements utiles.

« Sommelier d’hormones » : La Clinique de la diversité des genres guide les patients aux besoins médicaux complexes dans leur parcours d’affirmation

Les patients trans et non-binaires éprouvent souvent des difficultés à trouver un professionnel de la santé pour les soutenir dans leur parcours d’affirmation. Ceux qui ont des besoins médicaux complexes sont encore plus éprouvés. Voilà pourquoi nous avons ouvert la Clinique de la diversité des genres, l’une des premières au Canada.

Angèle abat des triathlons et des mythes sur les donneurs de rein vivants

Bien des mythes entourent le don de rein de son vivant. Par exemple, on dit qu’un donneur de rein vivant ne peut plus faire de sport et qu’une donneuse ne doit pas tenter de tomber enceinte. Mais Angèle est la preuve vivante du contraire. Triathlonienne, mère et donneuse de rein vivante, elle a redonné la vie à son père il y a 13 ans.

Que signifie le Mois de l’histoire des Noirs pour vous?

Pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs, des membres du personnel de L’Hôpital d’Ottawa nous disent ce que ce mois important signifie pour eux. Découvrez leurs expériences comme travailleurs du milieu de la santé, leurs défis passés et actuels et leurs espoirs pour l’avenir.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.