Back to Top Convalescence | L'Hôpital d'Ottawa Favourite Icon
 
  • Les infirmières vous surveilleront étroitement les 24 premières heures suivant l’opération. Vous serez soigné par le chirurgien qui a pratiqué l’opération.
  • Un cathéter (tube en caoutchouc souple) sera insérée dans votre vessie pour évacuer l’urine.
  • Nous vous inciterons à bouger les jambes pour prévenir la formation de caillots sanguins. Vous devrez également faire des exercices de respiration profonde et de toux pour assurer un bon fonctionnement des poumons.
  • Vous pourrez utiliser une pompe d’analgésie contrôlée par le patient pour vous administrer des antidouleurs au besoin en appuyant sur un bouton. La pompe est programmée pour éviter les surdoses. Nous la retirons habituellement après une journée. Vous recevez ensuite des antidouleurs par voie orale.
  • Certains patients ont besoin d’oxygène par voie nasale pendant une courte période.
  • Nous ferons des analyses de sang et d’urine les deux premiers jours suivant l’opération. Nous vérifierons régulièrement votre tension artérielle, votre pouls, votre température, votre respiration et les points d’incision.
  • Vous augmenterez progressivement votre niveau d’activité, passant de la position assise sur une chaise à la marche dans le couloir.
  • Votre régime alimentaire évoluera également : vous recevrez au début des morceaux de glace, puis un repas léger généralement dès la fin de la journée le lendemain de l’opération.
  • La plupart des donneurs ayant subi une néphrectomie par laparoscopie recevront leur congé de l’Hôpital deux à quatre jours après l’opération. La plupart des donneurs peuvent se laver, s’habiller et prendre complètement soin d’eux-mêmes avant de quitter l’hôpital.
  • Vous devrez éviter de soulever toute charge supérieure à 10 livres les quatre à six semaines suivant l’opération. Cette précaution permettra à vos muscles de bien récupérer.
  • Vous devrez récupérer complètement quatre à six semaines après l’opération.

Page mise à jour le 5 décembre 2016