Back to Top Activités suivant la journée du programme P.A.R.T.Y. - L'Hôpital d'Ottawa
 

orange-bar

Activités suivant la journée du programme P.A.R.T.Y.

Il est important de poursuivre la conversation sur les choix intelligents après avoir participé à une journée du programme P.A.R.T.Y. Voici quelques idées de sujets de discussion.

Blessure

Les traumatismes médullaires (blessures à la moelle épinière) peuvent entre autres nuire plus ou moins aux mouvements ou diminuer la sensation dans la partie du corps qui se trouve sous la blessure. En règle générale, plus la blessure est haute sur la moelle épinière, plus la perturbation ou la perte de maîtrise est importante. Vous pouvez essayer les activités suivantes, en pensant à la façon dont une personne qui peut utiliser seulement le haut du corps ou une personne qui n’a pas la maîtrise complète de ses mains peut les accomplir.

Activités

  • Emprunter/louer un fauteuil roulant pendant une semaine, spécialement durant une semaine thématique, et invitez les élèves à l’utiliser durant une journée entière, y compris pour se déplacer entre la maison et l’école.
  • Faire le transfert du lit au fauteuil roulant sans utiliser les jambes ni les muscles abdominaux. Danser assis dans le fauteuil roulant.
  • Organiser une activité sportive en fauteuil roulant. Inviter une équipe d’athlètes en fauteuil roulant.
  • Demander aux élèves de dresser la liste des obstacles aux mouvements et de créer un plan qui facilite l’accès.
  • Planifier le déplacement d’une personne en fauteuil roulant pour aller à la plage, à l’aéroport et dans un autre pays. Que faut-il prendre en compte?
  • Accompagner pendant une journée un chauffeur de Para Transpo.
  • Concevoir un instrument qui se joue avec la bouche seulement… sans oublier la méthode pour le tenir en place.
  • À tour de rôle, envelopper un ami comme une momie avec une couverture et l’aider à manger.

 
 

Les lésions cérébrales (blessures à la tête) peuvent entraîner des changements permanents au cerveau. Ces changements sont parfois mineurs (p. ex. baisse de la concentration) ou importants (p. ex. difficulté à raisonner, à s’exprimer ou à bouger, changement de personnalité). Planifiez les activités suivantes en variant les niveaux de difficulté.

  • Créer un jeu où la communication est difficile ou dans lequel vous ne pouvez pas exprimer vos idées ou bouger
  • Créer un tableau d’images. Communiquer seulement à l’aide de ce tableau.
  • Inviter un conférencier d’une association de lésés cérébraux à venir parler au groupe.
  • S’imaginer dans la peau d’une personne ayant eu une lésion cérébrale. Écrivez une histoire ou un poème… Comment se sent-on? Quels sens, aptitudes, activités et relations sont différents? Quelles sont les adaptations nécessaires?

Page mise à jour le 20 juin 2017