Back to Top Comprendre la psychose | L'Hôpital d'Ottawa Favourite Icon
 

La psychose fait perdre contact avec la réalité

Bien qu’on ne connaisse pas la cause exacte de la psychose, on croit que les symptômes apparaissent lorsque l’activité de certains agents chimiques du cerveau, soit les neurotransmetteurs, est perturbée (p. ex., trop de neurotransmetteurs précis sont actifs dans une région spécifique du cerveau). La psychose se manifeste sous forme de diverses maladies mentales et physiques. On parle généralement de psychose si une personne a perdu la capacité de distinguer le réel d’avec l’irréel. Plus particulièrement, les personnes psychotiques sont parfois en proie à des hallucinations (elles perçoivent par les cinq grands sens des choses que les autres ne peuvent constater et qui n’existent pas) et à des délires (des croyances fixées et fausses) et enfin, elles sont désorientées sur le plan de la pensée et du comportement.

Dans certains cas, il est plus difficile de comprendre le monde ambiant et d’interagir avec lui. Penser devient souvent plus difficile ou le processus n’est pas nécessairement logique ou bien organisé. Les sentiments ou l’humeur changent rapidement, ce qui complique l’établissement de rapport avec les autres. Par conséquent, bien des gens s’isolent de plus en plus. Il leur devient difficile d’accomplir leurs tâches quotidiennes ou ils ne s’intéressent plus à leurs sujets et activités préférés.

On peut traiter la psychose

La psychose étant traitable, la plupart des gens constatent ensuite une grande amélioration. Plus les traitements ont lieu tôt dans le processus, mieux la personne s’en portera, et ce, bien que les traitements à tous les stades soient efficaces. En somme, en obtenant de l’aide rapidement, on augmente les chances de rétablissement rapide et complet.

Au moment du contact initial avec la patiente ou le patient, la ou le psychiatre et l’équipe de santé mentale procèdent à une évaluation de son état mental et recommandent parfois des analyses sanguines ou d’autres tests. Par la suite, l’administration de médicaments améliorera le fonctionnement des agents chimiques du cerveau et on pourra suggérer des thérapies par la parole précises. En collaboration avec la personne en question, l’équipe de santé mentale déterminera quels types de stresseurs peuvent aggraver la maladie. On l’informera, lui accordera du soutien et la mettra en contact avec d’autres services communautaires.

De l’aide à portée de main!

Un proche ou vous-même pouvez vous renseigner sur les maladies mentales, en parler et obtenir des traitements. Vous n’êtes pas seul! Nous pouvons vous aider à vous remettre sur la bonne voie.