Back to Top Ophtalmologie pédiatriques | L'Hôpital d'Ottawa Favourite Icon
 

Dre Annick Fournier, professeure adjointe
Dr Gary E. Bonn, chargé de cours
Dr Michael O’Connor

Le strabisme (œil louche) et l’amblyopie (œil paresseux) sont les deux troubles ophtalmologiques les plus courants chez les enfants. Dans les deux cas, le cerveau supprime l’information reçue de l’œil atteint afin de fournir une vision claire. S’il n’est pas traité, l’œil louche ou paresseux ne se développera jamais complètement.

À l’aide d’une chirurgie ou de lunettes spéciales, l’ophtalmologiste pédiatrique essaie de réaligner l’œil louche pour que le cerveau rétablisse les connexions neurales et qu’il utilise les deux yeux en même temps. On peut souvent corriger un œil paresseux en cachant le bon œil avec un pansement. On oblige ainsi le cerveau à utiliser et à renforcer l’œil paresseux.

Les enfants peuvent aussi avoir les mêmes maladies oculaires que les adultes : anomalies congénitales, cataractes, glaucome et tumeurs de la rétine. Les ophtalmologistes pédiatriques traitent ces maladies en consultation avec les spécialistes en neuro-ophtalmologie, en maladies externes, en troubles de la rétine et de la cornée et en oculoplastie.

Dans la région d’Ottawa-Carleton, tous les traitements médicaux et chirurgicaux des enfants se font au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). Chaque année, on y pratique plus de 500 chirurgies et environ 9 000 enfants sont référés en clinique externe. Le traitement et la gestion des cas des jeunes patients nécessitent une attention et des soins spéciaux, que ce soit l’introduction d’une sonde simple pour déboucher un canal lacrymal bouché ou une chirurgie intraoculaire plus complexe.

En accordant des privilèges aux ophtalmologistes pédiatriques du CHEO, l’Institut de l’œil a contribué à créer un des établissements de santé pour enfants les plus solides au pays.