Back to Top Programme de réadaptation respiratoire en cas de maladie pulmonaire obstructive chronique | L'Hôpital d'Ottawa Favourite Icon
 

Le Programme de réadaptation respiratoire du Centre de réadaptation est conçu pour aider les personnes qui ont une maladie pulmonaire chronique à accroître leur autonomie et à compenser les limitations physiques causées par leur maladie.

La réadaptation respiratoire peut aider les personnes atteintes de maladie pulmonaire chronique dont les activités quotidiennes et la qualité de vie sont limitées par les symptômes suivants :

  • une toux fréquente
  • une augmentation de l’expectoration (crachat) et de la respiration sifflante
  • l’essoufflement lors d’un effort modéré.

Nous voulons aider les patients qui ont différents types de maladies pulmonaires chroniques, y compris :

  • Maladies pulmonaires obstructives chroniques (p. ex. emphysème, bronchite chronique, bronchectasie, asthme, trouble de la respiration pendant le sommeil)
  • Troubles pulmonaires restrictifs (p. ex. fibrose pulmonaire, maladie du poumon de fermier, amiantose)
  • Avant et après une chirurgie (p. ex. transplantation du poumon, réduction du volume pulmonaire, complications pulmonaires du cancer)
  • Fibrose kystique chez l’adulte

Nos Services

Un programme de réadaptation respiratoire comprend des exercices d’endurance et des séances d’information sur divers sujets, dont les techniques de gestion des symptômes et de l’incapacité. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie, de réduire l’incapacité et le nombre d’hospitalisations causées par la maladie respiratoire et d’accroître l’autonomie du patient.

En tenant compte des objectifs du patient, l’équipe établit un programme personnalisé que le patient doit accomplir parfois en groupe, parfois de façon autonome. Voici quelques exemples :

  • Résistance : marche, tapis roulant, vélo stationnaire, marchette
  • Rythme de déroulement : escalier, marche, activités fonctionnelles de la vie quotidienne
  • Renforcement : entraînement léger aux poids pour les bras et les jambes
  • Dégagement des sécrétions pulmonaires : toux efficace; essai de techniques visant à dégager les sécrétions, dont la vapeur, les exercices de flexibilité du tronc, la soupape flottante
  • Contrôle de la respiration : techniques visant à améliorer le profil respiratoire, l’essoufflement, la soupape flottante
  • Enseignement : séances d’information de groupe et individuelles utilisant une variété de stratégies d’enseignement

On traite de toute une gamme de sujets, dont :

  • anatomie et physiologie des poumons : comment les poumons fonctionnent
  • pathophysiologie de la maladie pulmonaire (ce qui ne fonctionne pas avec les poumons)
  • gestion de l’hygiène des poumons : profiter le plus de ses poumons
  • gestion médicale
  • médicaments
  • évaluation de l’oxygène
  • nutrition et alimentation
  • conservation de l’énergie et simplification du travail : changer son mode de vie
  • gestion des symptômes de la maladie et de l’incapacité
  • séances et conférences à l’intention des familles
  • stratégies d’entraînement à la respiration
  • acquisition de compétences en matière de gestion de l’anxiété et des symptômes, et d’autogestion.

Notre équipe

Notre équipe utilise une approche interdisciplinaire axée sur le patient et sa famille. Elle comprend :

  • un pneumologue
  • du personnel infirmier
  • un thérapeute respiratoire
  • un physiothérapeute
  • un ergothérapeute
  • un pharmacien
  • un psychologue
  • une diététiste clinicienne
  • une travailleuse sociale

Les membres de l’équipe de réadaptation collaborent pour aider les patients à atteindre leurs objectifs.

Rendez-vous

L’équipe fait d’abord une évaluation approfondie pour déterminer si le patient peut tirer profit des services et adapter le programme à ses besoins. Elle fait un examen médical et se renseigne sur les activités physiques et quotidiennes et le bien-être psychologique, social et émotionnel du patient.

Le patient qui peut tirer profit des services entreprend des exercices d’endurance et apprend des techniques de respiration et de dégagement des sécrétions. Les séances d’information de groupe et individuelles sur les objectifs de la réadaptation respiratoire aident également à mieux gérer l’incapacité.

L’équipe fait ensuite une évaluation clinique pour déterminer si le patient sera hospitalisé pendant le programme ou s’il pourra retourner chez lui après chaque séance.

  • La plupart des patients entreprennent un programme de réadaptation de 12 semaines constitué principalement d’exercices (une à deux heures par séance deux fois par semaine) et retournent chez eux après chaque séance. Il comprend aussi des séances d’information de groupe et individuelles.
  • Nous disposons de six lits pour hospitaliser des patients au besoin. Ils suivent un programme qui dure quatre semaines. Ils font des exercices deux fois par jour du lundi au vendredi. Le programme comprend également des séances d’information de groupe et individuelles avec différents membres de l’équipe de soins. Les patients retournent chez eux la fin de semaine et doivent mettre en pratique les techniques et les connaissances qu’ils viennent d’apprendre. De cette façon, ils peuvent donner de la rétroaction à l’équipe de soins et bénéficier d’un soutien continu.

Pour être admissible au service, un patient doit être recommandé par un médecin, avoir 18 ans ou plus et une maladie respiratoire ou :

  • avoir été hospitalisé ou à l’urgence à cause d’un essoufflement
  • vouloir améliorer sa qualité de vie limitée par de l’essoufflement
  • être motivé et s’engager à entreprendre et à poursuivre un programme d’exercices
  • être capable et disposé à apprendre comment mieux gérer sa maladie
  • avoir un VEMS inférieur ou égal à 70 %
  • avoir besoin d’oxygène d’appoint
  • pouvoir faire ses soins personnels (p. ex. s’habiller et se laver)
  • pouvoir retourner à la maison la fin de semaine (patient hospitalisés seulement)
  • pouvoir aller à de multiples rendez-vous le jour.

Ne sont pas admissibles au service les personnes qui :

  • fument*
  • sont gravement malades
  • ont d’autres problèmes médicaux graves qui ne permettent pas d’entreprendre un programme d’exercices en toute sécurité (p. ex. problèmes cardiaques, arthrite grave ou démence)
  • ont un VEMS inférieur à 20 %

*Une infirmière enseignante offre un programme d’abandon du tabac au Centre de réadaptation.

Ressources éducatives

Pour nous joindre

Programme de réadaptation respiratoire
505, chemin Smyth
Ottawa ON K1H 8M2
Téléphone : 613-737-7350, poste 5318
Télécopieur : 613-736-9054

Page mise à jour le 2 décembre 2016