Back to Top Services - L'Hôpital d'Ottawa
 

Les patients qui ont un rendez-vous à L’Hôpital d’Ottawa reçoivent un appel de confirmation automatisé jusqu’à 5 jours avant la date du rendez-vous. Pour modifier ou annuler un rendez-vous, veuillez appeler notre bureau des rendez vous 48 heures d’avance.

Examens diagnostiques cardiaques

L’électrocardiogramme (ECG) est la mesure de l’activité électrique du cœur. Le jour de votre examen, un technologue ECG vous expliquera la procédure et vous collera de petites électrodes sur la peau. Pour que les électrodes collent bien, nous devrons peut être vous frotter légèrement la peau avec une sorte de papier sablé fin ou vous raser. Nous relierons ensuite ces électrodes par des fils à l’électrocardiographe (l’appareil qui produit l’ECG).

Vous devrez rester allongé sans bouger pendant quelques minutes, le temps que l’appareil enregistre l’activité électrique de votre cœur. Plus tard, un cardiologue interprétera les résultats et enverra un rapport à votre médecin.

Aucune préparation n’est nécessaire.

Votre médecin a prescrit cet examen pour vérifier si vous avez des problèmes de rythme cardiaque. Le jour de votre examen, un technologue préparera votre peau et y collera de petites électrodes. Pour que les électrodes collent bien, nous devrons peut être vous frotter légèrement la peau avec une sorte de papier sablé fin ou vous raser. Nous relierons ensuite ces électrodes par des fils à un appareil de surveillance appelé moniteur Holter, ou enregistreur d’événement.

Si votre examen se fait avec un moniteur Holter, on vous demandera de noter tous vos symptômes (palpitations, essoufflement, étourdissements, douleurs à la poitrine) dans un journal. Vous devrez aussi préciser l’heure à laquelle vous avez éprouvé ces symptômes. On vous demandera également de retirer le moniteur à une heure précise.

Si votre examen se fait avec un enregistreur d’événement (aussi appelé moniteur en boucle), on vous demandera d’appuyer sur le bouton d’enregistrement en plus de noter vos symptômes dans votre journal. Vous devrez retirer le moniteur à une heure précise.

On vous donnera un rendez-vous pour nous rendre le moniteur. Un cardiologue interprétera les résultats et enverra un rapport à votre médecin.

Que se passera-t-il la journée de l’examen?
Un technologue ou un médecin vous expliquera les risques et avantages de l’épreuve d’effort sur tapis roulant et vous demandera de signer un formulaire de consentement. On préparera votre peau et on placera des électrodes sur votre poitrine. Les électrodes seront reliées à un moniteur cardiaque et permettront de surveiller votre fréquence et votre rythme cardiaques durant l’examen.

On vous demandera de marcher ou de courir sur un tapis roulant. L’examen commencera à basse vitesse. Ensuite, graduellement, la vitesse et la pente augmenteront. Tout au long de l’examen, nous surveillerons votre fréquence cardiaque et votre pression sanguine. Vous serez encouragé à tenir le plus longtemps possible.

Préparation pour l’examen :

  1. Ne mangez pas, ne buvez pas et ne fumez pas pendant les 2 heures précédant l’examen.
  2. Arrêtez de prendre les médicaments suivants 48 heures avant l’examen : bêta-bloquants, nitrates et inhibiteurs calciques non dihydropyridines. Veuillez vérifier auprès de votre médecin.
  3. Apportez une liste des médicaments que vous prenez actuellement.
  4. Portez des vêtements confortables et des souliers de course.

Une échocardiographie est un examen par échographie permettant de voir le cœur en direct afin d’évaluer l’anatomie et le fonctionnement du muscle cardiaque, de ses cavités et de ses valves. C’est la même technologie que celle qui sert à voir un bébé dans le ventre de sa mère. Cet examen sans douleur dure de 30 à 45 minutes environ. Un échographiste – un technologue ayant reçu une formation spéciale – fixera des électrodes à votre poitrine pour enregistrer votre rythme cardiaque. Vous devrez vous déshabiller jusqu’à la taille et enfiler une chemise d’hôpital. Ensuite, on vous demandera de vous allonger sur le côté gauche, sur la table d’examen. On baissera les lumières pendant l’examen. L’échographiste appliquera du gel sur la sonde, puis sur votre poitrine, pour examiner votre cœur. Plus tard, un cardiologue analysera les images enregistrées et enverra un rapport à votre médecin.

S’il est difficile de voir une partie du muscle cardiaque, il se peut qu’on vous injecte dans une veine un médicament appelé Definity, qui nous permettra de mieux voir le cœur et d’obtenir des résultats précis.

Aucune préparation n’est nécessaire.

Votre médecin vous a recommandé de passer une échocardiographie à l’effort. Cet examen comprend une échographie du cœur et une épreuve d’effort. Nous capterons des images du cœur avant et pendant l’effort afin de les comparer. Si le cœur est normal, toutes les parties du muscle cardiaque travailleront plus fort durant l’exercice ou après l’administration de la dobutamine (un médicament qui imite l’effet de l’exercice). Des battements du cœur anormaux durant l’exercice peuvent signaler qu’une artère coronaire est bloquée.

Préparation pour l’examen :

  1. Ne mangez pas, ne buvez pas et ne fumez pas pendant les 2 heures précédant l’examen.
  2. Arrêtez de prendre les médicaments suivants 48 heures avant l’examen : bêta-bloquants, nitrates et inhibiteurs calciques non dihydropyridines. Veuillez vérifier auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.
  3. Apportez une liste des médicaments que vous prenez actuellement.
  4. Portez des vêtements confortables et des souliers de course si vous passez une échocardiographie à l’effort sur vélo stationnaire ou tapis roulant.

Que se passera-t-il la journée de l’examen?
Un échographiste ou un médecin vous expliquera les risques et les avantages de l’échocardiographie à l’effort et vous demandera de signer un formulaire de consentement. On préparera votre peau et on vous placera des électrodes sur la poitrine. Les électrodes seront reliées à un moniteur cardiaque et permettront de surveiller votre fréquence et votre rythme cardiaques durant l’examen. S’il est difficile de voir une partie du muscle cardiaque, il se peut qu’on vous injecte dans une veine un médicament appelé Definity, qui nous permettra de mieux voir le cœur et d’obtenir des résultats précis.

Échocardiographie à l’effort sur vélo stationnaire ou sur tapis roulant :
Si votre médecin a recommandé une échocardiographie à l’effort, on vous demandera de faire de l’exercice sur un vélo stationnaire ou un tapis roulant. L’examen commencera à basse vitesse. Ensuite, si vous utilisez un vélo stationnaire, la résistance augmentera graduellement. Si vous utilisez un tapis roulant, la vitesse et la pente augmenteront graduellement. Tout au long de l’examen, nous surveillerons votre fréquence cardiaque et votre pression sanguine. Vous serez encouragé à tenir le plus longtemps possible. Nous ferons une échographie de votre cœur pour obtenir des images avant et pendant ou après la séance d’exercice.

Échocardiographie à l’effort avec dobutamine :
La dobutamine est un médicament qui simule l’effort cardiaque si vous n’êtes pas en mesure de faire de l’exercice sur un vélo stationnaire ou un tapis roulant. On vous administrera le médicament pendant de 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que votre cœur atteigne la fréquence cardiaque cible. Si, avec la dose maximale de dobutamine, votre cœur n’a toujours pas atteint la fréquence cardiaque cible, on vous donnera peut-être un médicament appelé atropine pour augmenter encore davantage votre fréquence cardiaque. Nous ferons une échographie de votre cœur pour obtenir des images avant l’examen et à différents moments pendant celui-ci.

L’échocardiographie transœsophagienne fournit à votre médecin des renseignements utiles qu’une échocardiographie transthoracique ne permet pas toujours d’obtenir.

Elle peut être prescrite, par exemple, pour vérifier s’il y a des caillots dans le cœur, pour faire un examen détaillé de certaines maladies des valves ou pour évaluer l’aorte. Pour faire l’examen, on insère dans l’œsophage (tube qui relie la bouche à l’estomac) une sonde d’échographie spéciale. Un cardiologue effectue l’examen avec l’aide d’un échographiste.

Avant l’examen, l’échographiste vous expliquera la procédure et vous demandera de signer un formulaire de consentement. On insérera un cathéter dans votre bras. Si vous avez un appareil dentaire ou un dentier, on vous demandera de le retirer. Le médecin vaporisera au fond de votre gorge un médicament (xylocaïne) qui vous engourdira et vous donnera un léger sédatif (midazolam) pour vous aider à vous détendre. On vous placera un protège-dents dans la bouche. Ensuite, le cardiologue insérera la sonde d’échographie dans votre bouche et vous demandera d’avaler plusieurs fois pour que la sonde se mette en place. Le cardiologue effectuera alors l’examen, qui devrait durer de 15 à 20 minutes. Pendant ce temps, l’échographiste enregistrera des images et prendra des mesures. Ensuite, le cardiologue analysera les images et enverra un rapport à votre médecin.

Préparation pour l’examen :

  1. Ne mangez pas et ne buvez pas pendant les 6 heures précédant l’examen.
  2. Apportez une liste des médicaments que vous prenez actuellement.
  3. Demandez à quelqu’un de rester avec vous et de vous accompagner à la maison.
  4. Ne mangez pas et ne buvez pas pendant au moins une heure après l’examen.
  5. Ne conduisez pas de véhicule ou de machinerie lourde pendant au moins 12 heures après l’examen.

Examen de la fonction respiratoire

L’examen de la fonction respiratoire sert à évaluer si vos poumons fonctionnent bien. On vérifie entre autres la quantité d’air que contiennent vos poumons et leur capacité d’acheminer efficacement l’oxygène partout dans le corps. L’examen sans douleur dure de 30 à 45 minutes environ. Pendant l’examen, le thérapeute respiratoire vous demandera d’exécuter une série de techniques de respiration différentes. Dans certains cas, vous pourriez avoir à recommencer jusqu’à 8 fois. Quand l’examen sera terminé, un pneumologue examinera et interprétera les mesures prises, puis enverra un rapport à votre médecin.

Précautions à prendre avant l’examen :

  1. Évitez de fumer, de vapoter ou d’utiliser une pipe à eau pendant l’heure qui précède l’examen.
  2. Évitez de faire un exercice vigoureux pendant l’heure qui précède l’examen.
  3. Portez des vêtements confortables, qui n’empêcheront pas vos poumons de se dilater.

Objectif

Déterminer si une personne a de l’asthme et, le cas échéant, la sévérité de la maladie.

Description

Avant qu’un médecin demande un test de provocation bronchique à la méthacholine, le patient doit avoir passé un examen de la fonction respiratoire avec mesure des débits d’air.

Pendant le test de provocation bronchique à la méthacholine, on mesure les débits d’air avant et après l’inhalation de différentes concentrations de méthacholine.

La méthacholine est un produit chimique qui fait varier les mesures de débit d’air chez les personnes qui ont de l’asthme.

Si le patient réagit à la méthacholine, il doit attendre que l’effet se résorbe avant de quitter le laboratoire. Selon la réaction du patient, le test peut donc durer d’une demi‑heure à une heure.

Médicament  Période de cessation de l’utilisation 

Bronchodilatateurs en inhalation à action rapide

(Ventolin, Airomir, Salbutamol, Apo-Salvent, Atrovent, Bricanyl, Combivent)

8 heures

Bronchodilatateurs en inhalation à action prolongée

(Serevent, Oxeze, Symbicort, Advair)

48 heures

Tiotropium (Spiriva) 48 heures
Accolate, Singular 48 heures

Antihistaminiques

(Claritin, Reactine, Allegra)

48 heures
*Sauf indication contraire, les patients peuvent prendre leurs stéroïdes par voie orale ou en inhalation (Prednisone, Beclovent, Flovent, Pulmicort, Becloforte, etc.).

Pour toute question au sujet d’un autre médicament ou pour en savoir plus sur ce test, appelez directement le laboratoire au 613 737-8255, poste 1

(Content goes here…)

L’évaluation du besoin d’oxygénothérapie à domicile sert à déterminer si l’oxygénothérapie pourrait vous être utile. Certains problèmes pulmonaires ou autres peuvent limiter la capacité de vos poumons d’absorber efficacement l’oxygène. Cette évaluation comprendra un ou deux des tests suivants : gazométrie artérielle, oxymétrie au repos et oxymétrie à l’effort. Les mesures obtenues peuvent permettre d’obtenir du soutien financier du ministère de la Santé.

Page mise à jour le 11 février 2022