Back to Top Vous voulez arrêter de fumer? Nous avons des ressources pour vous aider. - L'Hôpital d'Ottawa
 

Vous voulez arrêter de fumer? Nous avons des ressources pour vous aider.

 
a lit cigarette

Comment parvenir à cesser de fumer?

J’ai fumé toute ma vie. Comment pourrais-je arrêter maintenant?

Les produits et les programmes d’abandon du tabac fonctionnent-ils vraiment?

Si vous vous êtes déjà posé ces questions, vous n’êtes pas seul. Emilie Serano, infirmière de pratique avancée au sein du Programme d’abandon du tabac de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, les entend tous les jours. De plus en plus de Canadiens demandent de l’aide pour cesser de fumer.

Même si cela peut sembler décourageant, surtout dans le contexte stressant d’une pandémie, il est possible de cesser de fumer pour de bon. L’Hôpital d’Ottawa offre des programmes d’abandon du tabac fondés sur des données probantes pour vous aider.

Consultez les réponses d’Emilie aux questions souvent posées sur l’abandon du tabac.

Les dangers du tabac pour la santé sont bien établis. Si vous fumez, vous les connaissez probablement très bien. Selon Santé Canada, « De solides preuves médicales révèlent que le tabagisme est associé à plus de deux douzaines (sic) de maladies et d’affections. Cette habitude a des effets néfastes sur presque chaque organe du corps, en plus de diminuer l’état de santé général. Le tabagisme demeure la première cause de décès évitable et a des répercussions négatives sur la santé des personnes de tous les âges : les bébés à naître, les nourrissons, les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées. »

Si fumer est si néfaste pour la santé, pourquoi certaines personnes fument-elles?

Une période stressante (comme une pandémie) peut déclencher des comportements malsains

Le tabagisme est un sujet de santé important depuis des décennies, mais il revêt une importance particulière pendant la pandémie de COVID-19. Des recherches établissant un lien direct entre le taux de tabagisme et la pandémie de COVID-19 sont toujours en cours, mais un synopsis publié par Santé publique Ontario donne à penser que les conditions sont réunies pour stimuler une augmentation des taux de tabagisme.

« Même si nous n’avons pas relevé d’études sur le tabagisme et la rechute des fumeurs abstinents en période d’épidémie, des recherches antérieures laissent entendre que les fumeurs exposés à des catastrophes naturelles ont tendance à fumer davantage que les personnes non exposées et que les anciens fumeurs sont plus susceptibles de rechuter. On pourrait observer une augmentation des activités comme le tabagisme et la consommation d’autres substances, qui sont non seulement une forme de distraction ou de stratégie d’évitement, mais résultent également du stress, de l’anxiété ou des symptômes dépressifs que ressentent de nombreuses personnes durant la pandémie de COVID-19. On s’inquiète également que ces perturbations entraînent des rechutes après une période d’abstinence. »

Autrement dit, les personnes qui vivent un événement stressant peuvent essayer d’y faire face en commençant à fumer (si elles avaient arrêté dans le passé) ou en fumant davantage (si elles fument déjà). Pour bon nombre d’entre nous, la pandémie a été très stressante.

Évitez une déception : fumer ne diminue pas le stress – c’est tout le contraire!

« Fumer augmente la fréquence cardiaque, la tension artérielle et le délai de réaction pour choisir le combat ou la fuite, explique Emilie. Lorsque vous allumez une cigarette, vous ne réagissez pas à un stress. Vous réagissez plutôt à une envie de fumer causée par un stress. Ce que votre corps veut vraiment, c’est plus de dopamine. Lorsque vous donnez de la dopamine à votre cerveau, vous vous sentez soulagé, ce qui donne la fausse impression que fumer aide à combattre le stress. »

Emilie Serano
Emilie Serano est une infirmière de pratique avancée qui aide les gens à arrêter de fumer à l’aide de techniques fondées sur des données probantes.

Vous voulez arrêter de fumer, mais vous ne savez pas comment y parvenir? L’Hôpital d’Ottawa offre plusieurs programmes d’abandon du tabac pour aider les patients et les personnes qui habitent dans la région d’Ottawa.

Programmes d’abandon du tabac de L’Hôpital d’Ottawa

Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac

Le Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac est un processus factuel conçu pour aider les personnes hospitalisées à cesser de fumer. Il a été mis au point par l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa et il est utilisé dans de nombreux hôpitaux en Ontario.

Programme d’abandon du tabac

Le Programme d’abandon du tabac de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa est dirigé par une infirmière spécialisée en abandon du tabac qui donne du soutien individuel tout au long du cheminement. Ensemble, vous établirez un « plan d’abandon » personnalisé qui pourra inclure des médicaments. Vous irez ensuite à des rendez-vous de suivi une fois par mois pendant six mois. Vous pouvez vous y inscrire directement ou par l’entremise de votre médecin.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Les produits de remplacement de la nicotine fonctionnent-ils vraiment? Une experte répond à vos questions sur l’abandon du tabac.

Cesser de fumer est l’un des meilleurs gestes que vous pouvez faire pour favoriser votre santé, mais ce n’est pas facile d’y parvenir. Prenez connaissance des réponses fondées sur des faits scientifiques aux questions courantes sur l’abandon du tabac pour vous aider à écraser pour de bon.

Diabète de type 2 : signes avant-coureurs, réduction du risque et soutien

Alors que nous marquons le centenaire de la découverte de l’insuline au Canada, le diabète est en hausse. Reconnaître les facteurs de risque courants peut vous aider à diminuer votre risque d’avoir le diabète de type 2, qui représente près de 90 % des cas.

Prévenir les chutes : conseils probants pour les aînés

Les chutes ne sont pas une étape normale du vieillissement. Voici des conseils éprouvés pour prévenir les chutes et accroître la stabilité.

Œuvre d’art originale de Simon Brascoupé et de Mairi Brascoupé présentée lors de la cérémonie de reconnaissance du territoire où sera érigé le nouveau projet Civic

Découvrez les histoires publiques et privées qui ont inspiré la série de quatre impressions récemment présentées sur le terrain du nouveau campus Civic.

Éducation sexuelle et « cabrés » en fauteuil roulant : un accès plus équitable à des soins de réadaptation pour les patients atteints de lésions de la moelle épinière

D’un endroit à l’autre, les patients atteints de lésions de la moelle épinière ne reçoivent pas les mêmes enseignements sur la sexualité, le maniement du fauteuil roulant et d’autres sujets. Au Centre de réadaptation de L’Hôpital d’Ottawa, un nouveau programme porte sur la santé sexuelle et d’autres aspects importants sur lesquels les patients veulent et doivent s’informer.

Cinq raisons importantes de passer un test de dépistage de l’hépatite

L’hépatite est une maladie grave qui peut parfois ne causer aucun symptôme. Voici cinq raisons importantes de passer un test de dépistage de l’hépatite.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.