Back to Top Une journée dans la vie des infirmières en gestion des urgences gériatriques - L'Hôpital d'Ottawa
 
Tags:
Soins d’avenir

Une journée dans la vie des infirmières en gestion des urgences gériatriques

 
Gem Nurses

Les infirmières en gestion des urgences gériatriques, Joy Moors (debout, à gauche) et Laura Wilding (debout, à droite) assistent au compte rendu sur tous les patients aînés à l’Urgence.

À titre d’infirmières en gestion des urgences gériatriques, nous commençons d’abord par un compte rendu sur tous les patients aînés à l’Urgence pour examiner les cas et chercher des recommandations appropriées. Ensuite, nous classons chaque cas en fonction des risques de problèmes ou de retour à l’Urgence.

Nous rencontrons par la suite des patients et menons des évaluations gériatriques spécialisées. Une entorse à la cheville n’a pas les mêmes conséquences pour une personne de 19 ans que pour celle de 90 ans. Les patients âgés ont des besoins médicaux complexes différents de ceux des plus jeunes, et présentent d’autres facteurs à prendre en considération. Ont-ils des problèmes de fonction cognitive, des médicaments multiples, de la douleur, une mobilité réduite ou des difficultés fonctionnelles qui pourraient affecter nos soins d’urgence? Nous analysons la situation globale et travaillons avec l’équipe de l’Urgence pour élaborer un plan de soins complet.

La plupart de nos patients n’ont jamais été évalués en gériatrie et nombreux sont ceux qui aboutissent à l’Urgence quand leur état s’aggrave. En étant évalués à l’Urgence et orientés vers les services gériatriques, ils sont traités plus rapidement et sont moins susceptibles de s’affaiblir. Si nous renvoyons chez elle une personne de 90 ans qui est incapable de marcher ou dont les médicaments ne conviennent pas, elle risque de nous revenir dans un état pire, peut-être avec une hanche cassée ou du délirium. Nous aidons les patients à rester là où ils veulent être – en sécurité et autonomes chez eux.

L’après-midi, avec une autre infirmière en gestion des urgences gériatriques, nous effectuons d’autres évaluations, un suivi des cas complexes et des évaluations téléphoniques de patients assez stables après quelques heures pour retourner chez eux. Nous discutons des recommandations avec nos partenaires communautaires et faisons la promotion de l’enseignement, de la recherche et de la pratique fondée sur des données probantes pour contribuer à adapter l’Urgence aux besoins des aînés.

L’Hôpital possède le plus important programme de gestion des urgences gériatriques en Amérique du Nord. Les 11 infirmières du programme sont toutes spécialisées en gériatrie, y compris l’infirmière de pratique avancée qui dirige le programme. Elles améliorent le cheminement des patients et réduisent le nombre de retours à l’Urgence et de réadmissions, ce qui se traduit par d’importantes économies.

Par Joy Moors, Jennifer Koop et Laura Wilding

La gestion des urgences gériatriques en chiffres :

  • 3 000 – patients examinés par année
  • 11 % – baisse du taux d’hospitalisation des patients examinés par l’équipe de gestion des urgences gériatriques
  • 1,9 M$ – économies pour l’Hôpital en 2012‑2013
  • 30 – ententes sur les niveaux de service avec les partenaires communautaires (p. ex. cliniques gériatriques spécialisées, équipes mobiles de gériatrie, gérontopsychiatrie)

 

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.