Back to Top Un bénévole rend hommage à un patient « fougueux » et aux infirmières qui l’ont soigné | L'Hôpital d'Ottawa Favourite Icon
 

Un bénévole rend hommage à un patient « fougueux » et aux infirmières qui l’ont soigné

 
Volunteer Rakesh Misra

Au moment de rendre son dernier souffle, une chanson de son artiste favori serait peut-être les dernières paroles qu’il aurait entendues.

Rakesh Misra, bénévole à L’Hôpital d’Ottawa, est l’auteur du texte suivant. Pour protéger la vie privée du patient, tout renseignement permettant de l’identifier a été supprimé.

Un homme est décédé à L’Hôpital d’Ottawa. À son chevet, il n’y avait personne pour le pleurer.

Voici l’hommage que je lui rends.

Je l’ai rencontré il y a presque cinq ans, quand j’ai commencé à faire du bénévolat à L’Hôpital d’Ottawa. Je me souviens qu’il criait après les infirmières. Il criait beaucoup… après tout le monde. Une fois, une travailleuse sociale l’a qualifié de « fougueux » en me parlant de lui.

Un jour, il a demandé à son médecin de lui donner l’un de ses reins en lui faisant valoir que ce pourrait être le plus généreux témoignage d’une relation entre un médecin et son patient!

À toutes les infirmières (et à tous les médecins) qui ont pris soin de lui : il m’a confié de nombreuses fois que les infirmières étaient exceptionnellement gentilles, bienveillantes et généreuses. Et je peux en témoigner toutes ces années durant lesquelles elles lui ont fourni des soins.

Le jour où il est décédé, je suis entré dans sa chambre et j’ai vu deux infirmières le nettoyer et le changer délicatement en lui parlant en douceur pendant qu’il gémissait.

Plus tard cette journée-là, une infirmière lui avait fait écouter de la musique sur un iPhone placé à côté de son oreille. Au moment de rendre son dernier souffle, une chanson de son artiste favori serait peut-être les dernières paroles qu’il aurait entendues.

Je me souviens de la fois où je l’ai accompagné à l’un de ses nombreux rendez-vous médicaux. Une infirmière lui avait demandé si j’étais son fils. Depuis ce jour-là, il m’appelait son fils (je n’avais que sept ans de moins que lui).

Durant ces cinq années, j’ai appris à le connaître au fil des histoires qu’il racontait. Il parlait de son affection pour sa mère et de ses longs voyages à parcourir le continent en voiture avec sa femme et ses enfants. C’est ainsi que j’ai appris qu’il affectionnait particulièrement la musique d’une langue qu’il ne comprenait pas.

Il aurait voulu vivre jusqu’à cent ans. Autrement, il m’avait fait promettre de faire cryogéniser son corps afin qu’il puisse ressusciter!

Le jour de son décès, il m’a toutefois confié qu’il était prêt. Il l’a aussi répété à son infirmière.

Puis, il a rendu l’âme. À son chevet, il y avait une infirmière et moi, bénévole, au moment où deux médecins ont prononcé son décès. Et, j’ai pleuré – peut-être.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Un patient exprime sa gratitude pour le personnel de l’Urgence qui lui a sauvé la vie

Transporté d’urgence à L’Hôpital d’Ottawa, Michael Crawford veut remercier ceux qui lui ont sauvé la vie.

« Mes infirmières m’ont rassuré et renforcé ma confiance » : un hommage aux infirmières durant la pandémie de COVID-19

À l’occasion de la Semaine des soins infirmiers de 2021, la Debra Bournes, Ph.D., chef des soins infirmiers et vice-présidente du Programme régional de cancérologie à L’Hôpital d’Ottawa, transmet les sincères remerciements des patients et témoigne sa gratitude envers les infirmières pour leurs soins empreints de compassion durant la pandémie de COVID 19.

Semaine nationale de l’action bénévole 2021 : nos bénévoles à l’honneur

L’Hôpital d’Ottawa est fier de souligner la Semaine nationale de l’action bénévole 2021 en mettant à l’honneur quelques bénévoles qui se sont démarqués durant la pandémie de COVID-19.

Soins virtuels : Conseils pour assurer le bon déroulement de votre télévisite

Êtes-vous prêt pour votre prochaine télévisite? Vous devez faire certaines tâches importantes avant, pendant et après votre prochaine télévisite. Voici quelques conseils pour assurer le bon déroulement de votre télévisite.

Foire aux questions sur les soins virtuels : Réponses à vos questions sur les télévisites

Les soins virtuels constituent une approche populaire auprès des patients qui leur permet de recevoir d’excellents soins de santé à distance, sans aller à l’hôpital. Une télévisite avec votre médecin ou un autre membre de votre équipe de soins est une option sécurisée et pratique. Lisez les réponses à quelques questions fréquentes sur les soins virtuels.

Une nouvelle unité ajoute 40 lits pour augmenter la capacité et réduire l’attente

Construite en seulement neuf semaines, une nouvelle structure temporaire de 40 lits au Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa augmente les capacités et accélère l’admission des patients arrivant en ambulance.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.