Back to Top Un ancien patient à la recherche de l’homme derrière « la voix » - L'Hôpital d'Ottawa
 

Un ancien patient à la recherche de l’homme derrière « la voix »

 
Gary Davis and Pierre Charbonneau

Le patient qui subit un traitement ou reçoit des soins peut trouver du réconfort aux endroits les plus inattendus.

Gary Davis en sait quelque chose. Il y a cinq ans, il a reçu un diagnostic de leucémie promyélocytaire, forme rare et agressive de cancer du sang. Une nuit pendant son traitement, les médecins ont cru qu’il n’allait pas s’en sortir. Mais grâce aux spécialistes de la leucémie de L’Hôpital d’Ottawa, il s’en est tiré et aujourd’hui, il n’a plus le cancer.

Depuis, Gary a régulièrement des rendez-vous de suivi. Avant chaque visite, il reçoit un appel automatisé de L’Hôpital d’Ottawa lui rappelant son rendez-vous.

Chaque fois, une voix profonde et chaleureuse lui transmet le message.

« Lorsque j’ai commencé à entendre cette voix, je traversais des moments où je me sentais particulièrement vulnérable, explique Gary. Il y avait dans le ton et l’expression de cette voix quelque chose qui me réconfortait. J’aimais bien recevoir ces appels. »

Même si les appels étaient enregistrés, Gary se sentait interpellé, au point de vouloir découvrir qui était « l’homme derrière la voix ».

Gary Davis
Au cours des cinq dernières années, Gary Davis, un ancien patient, a trouvé une source de réconfort dans la voix enregistrée de notre système téléphonique.

Connaissez-vous la « voix » de L’Hôpital d’Ottawa?

Vous avez déjà composé le numéro principal de l’Hôpital? Si oui, vous connaissez le ton baryton de la voix qui vous accueille chaleureusement. Pour beaucoup, cette voix est le premier point de contact avec l’Hôpital. Dans le cas de Gary, elle l’accompagne depuis qu’il a reçu son diagnostic en lui rappelant régulièrement ses rendez-vous. Il n’est pas le seul patient à recevoir ces appels.

Souhaitant connaître l’identité de cet étranger, Gary a commencé à faire des recherches. Il a bientôt découvert que la personne à l’autre bout du fil était en fait un membre du personnel de L’Hôpital d’Ottawa.

Écoutez la “voix” de l’Hôpital d’Ottawa

Cinq ans plus tard, le mystère est résolu

Pierre Charbonneau est analyste, Systèmes techniques au Campus Civic depuis 1995. « Je suis un technicien téléphonique qui fait aussi des appels enregistrés », dit Pierre en toute humilité.

« J’utilise une technique pour faire ces enregistrements, dit-il. Tout est bien pensé. Je change ma voix. J’adopte une certaine posture et je souris lorsque je m’enregistre. »

Cela fait 25 ans que la voix de Pierre anime le système téléphonique de L’Hôpital d’Ottawa. Lorsqu’on l’a invité à assumer ce rôle, il était fin prêt, car il avait été présentateur de disques à temps partiel dans des fêtes et des mariages depuis l’âge de 12 ans.

La belle voix profonde de Pierre est le fruit d’années de pratique. Cependant, il ne savait pas combien elle réconfortait certains patients, du moins pas jusqu’à tout récemment, lorsque Gary l’a contacté pour faire la connaissance de l’homme derrière la voix.

Pierre Charbonneau
L’analyste des systèmes techniques, Pierre Charbonneau, est la voix de L’Hôpital d’Ottawa depuis 25 ans. Pierre était ému d’apprendre qu’il avait eu un impact aussi positif sur l’expérience de Gary comme patient.

Une rencontre avec l’homme derrière la voix

On dit qu’il ne faut jamais faire la connaissance de sa vedette de rock préférée, de peur d’être déçu. Mais ce ne fut certainement pas le cas pour Gary, qui a pu rencontrer Pierre pour la première fois au printemps de 2022.

« Je ne craignais pas de faire votre connaissance, a dit Gary à Pierre, mais je suis demandé comment cela allait se passer. Je ne me sens pas aussi à l’aise avec d’autres qu’avec vous. Vous portiez un masque et une visière, et tandis que nous discutions en haut, je me suis dit que je n’éprouvais aucun malaise. »

Dans le bureau de Pierre au Campus Civic, les deux hommes se sont parlé pendant presque deux heures.

« Nous nous sommes tout de suite bien entendus, se souvient Pierre. J’étais plus que ravi de bavarder avec Gary et de nouer ainsi des liens. »

« Il y a en Pierre une gentillesse innée et profonde qui s’exprime dans ce que j’entends, explique Gary. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut fausser. La gentillesse se dégage de tout son être et je crois que c’est cela qui vient me chercher. Je l’ai vue quand j’ai fait sa connaissance. »

Pierre prendra bientôt sa retraite, mais sa voix restera active.

« Je continuerai à jouer ce rôle tant qu’on me le demandera, dit-il. Cela n’est qu’une petite partie du grand tableau qu’a été l’expérience de Gary. »

D’ailleurs, la voix de Pierre est aussi en demande à l’extérieur de L’Hôpital d’Ottawa. Si jamais vous appelez Gary et joignez sa boîte vocale, vous serez accueilli par la voix feutrée de Pierre!

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*


Autres ressources utiles

Patients et proches contribuent à insuffler de la fierté dans l’ADN de L’Hôpital d’Ottawa

Découvrez comment quatre initiatives menées par notre comité consultatif de patients et de familles sur les questions relatives au genre (Rainbow PFAC) aident à créer des espaces plus sécuritaires pour la communauté 2SLGBTQ+.

Un projet de portrait rend hommage à l’ensemble du personnel

Qu’ils soient membres de l’équipe de l’entrepôt, préposé aux fournitures médicales, préposé au transport ou membre des services alimentaires – tous les membres du personnel partagent le même dévouement pour les soins aux patients.

Diversité de genre : guide des pronoms d’usage

Tout comme votre nom, vos pronoms d’usage font partie intégrante de votre identité. Les membres transgenres du personnel et des ressources bénévoles à L’Hôpital d’Ottawa répondent à des questions courantes sur leurs pronoms d’usage et expliquent comment les utiliser de façon respectueuse.

Comment parler à votre médecin : conseils pour faciliter un peu les conversations difficiles

Êtes-vous parfois nerveux à l’idée de parler à votre médecin? Un médecin et une patiente conseillère de L’Hôpital d’Ottawa donnent des conseils pratiques pour faciliter un peu les conversations difficiles.

« Lorsque je me sentais seul, elles étaient là » : Célébrons la Semaine des soins infirmiers

En cette troisième année de la pandémie, des patients et des familles montrent par des témoignages personnels touchants de quelles manières les infirmières ont répondu à l’appel.

Faites de la bienveillance envers soi un mode de vie : cinq conseils pour démarrer

Se traiter avec gentillesse aide à réduire le stress dans notre vie et favorise notre compassion. Vous cherchez des idées? Découvrez comment certains de nos professionnels de la santé ont fait de la bienveillance envers soi un mode de vie.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.