Back to Top Prise en charge de l’hypoglycémie | L'Hôpital d'Ottawa
 
Tags:
Soins d’avenir

Prise en charge de l’hypoglycémie

 

cover photo

Prise en charge de l’hypoglycémie

Traiter l’hypoglycémie chez un patient hospitalisé qui peut manger ou boire des liquides

« Madame Basse » ne se sent pas bien. Elle présente des symptômes d’hypoglycémie.
po unwell

symptoms fr

Si vous pensez que la patiente est en hypoglycémie, la première chose à faire est de vérifier sa glycémie à l’aide d’un glucomètre au point d’intervention. Si le résultat est inférieur à 4 mmol/L, elle est en hypoglycémie et doit être traitée immédiatement.
checking sugar
meter low
Le traitement recommandé est de donner 15 g de glucides à absorption rapide, Les glucides pris par la bouche doivent être digérés et absorbés avant d’atteindre la circulation sanguine. Vous pouvez par exemple donner 175 ml de jus, 3 sachets de sucre dilués dans de l’eau ou 175 ml de boisson gazeuse non diète. Vous trouverez facilement ces produits dans les unités de soins. Certains patients gardent des comprimés de glucose ou des bonbons à portée de main. Vous pouvez les utiliser s’ils préfèrent cette solution.
juice or water
Les glucides à absorption rapide prennent environ 15 minutes à atteindre la circulation sanguine. Vous devriez donc reprendre la glycémie au point d’intervention 15 minutes après le traitement pour vérifier si le taux de sucre dans le sang augmente. Si la glycémie est toujours inférieure à 4 mmol/L, vous pouvez répéter le traitement toutes les 15 minutes jusqu’à ce que la glycémie atteigne ou dépasse 4 mmol/L.

meter and timer

Si vous donnez une collation ou un repas à la patiente avant que sa glycémie remonte à au moins 4,0 mmol/L, vous retarderez le processus de digestion et le traitement de l’hypoglycémie. Il est donc très important de donner seulement des glucides à absorption rapide pour faire augmenter rapidement la glycémie.

Lorsque le glucomètre confirme que la glycémie est de 4 mmol/L ou plus, vous devriez donner à la patiente une collation contenant des glucides et des protéines ou son repas, s’il est disponible. Vous l’aiderez ainsi à stabiliser sa glycémie. La cause (médicament, circonstances, etc.) de l’hypoglycémie peut toujours être présente et provoquer une nouvelle chute du taux de sucre dans le sang.
meter 6_1 reading

Exemples de collations contenant des glucides et des protéines

  • Tranche de pain ou rôtie avec beurre d’arachides ou fromage
  • 6-7 craquelins avec beurre d’arachides ou fromage
  • ½ sandwich contenant des protéines (beurre d’arachides, fromage, viande, œufs, etc.)

snacks
Lorsque Madame Basse se sent mieux, profitez-en pour lui parler des symptômes de l’hypoglycémie. Rappelez-lui de demander de l’aide si elle éprouve ces symptômes pendant son hospitalisation. C’est aussi un bon moment pour lui enseigner comment traiter l’hypoglycémie.
PO feeling well
Traiter l’hypoglycémie chez un patient hospitalisé qui ne peut rien prendre par voie orale ou est incapable de boire des liquides

NPO unwell

Si la patiente ne peut rien prendre par voie orale, est inconsciente ou incapable de boire des liquides, donnez-lui 50 ml de soluté de dextrose à 50 % par intraveineuse sur une période de 1 à 3 minutes. Cela fait partie du protocole indiqué sur les ordonnances préimprimées d’insuline. S’il n’y a pas d’ordonnance préimprimée dans le dossier de la patiente, appelez le médecin immédiatement pour en obtenir une.

dextrose syringe
Même si vous injectez le glucose directement dans la circulation sanguine, il doit circuler et se rendre jusque dans les capillaires avant que le glucomètre puisse le détecter. Vous devriez donc reprendre la glycémie au point d’intervention 15 minutes après le traitement pour vérifier si le taux de sucre dans le sang augmente. Si la glycémie est toujours inférieure à 4 mmol/L, donnez 25 ml de soluté de dextrose à 50 % par intraveineuse sur une période de 1 à 3 minutes et demandez d’autres directives au médecin.
meter and timer
calling physician
Lorsque le taux de sucre atteint ou dépasse 4mmol/L et que la patiente ne peut rien prendre par voie orale, demandez au médecin d’évaluer si elle a besoin d’une perfusion de dextrose (p. ex. dextrose à 10 %) pour prévenir d’autres hypoglycémies.
dextrose bags

Si la patiente est capable de manger et que sa glycémie a atteint ou dépassé 4 mmol/L, vous devriez lui donner une collation contenant des glucides et des protéines ou son repas, s’il est disponible. Vous l’aiderez ainsi à stabiliser sa glycémie. La cause (médicament, circonstances, etc.) de l’hypoglycémie peut toujours être présente et provoquer une nouvelle chute du taux de sucre dans le sang. Consultez les exemples de collations indiquées à la page précédente.

Les étapes de traitement de l’hypoglycémie sont donc les mêmes dans tous les cas :

  1. Confirmer l’hypoglycémie au point d’intervention.
  2. Traiter la patiente en donnant des glucides par voie orale ou intraveineuse, selon la situation.
  3. Reprendre la glycémie. Si elle est toujours inférieure à 4 mmol/L, répéter le traitement.
  4. Lorsque la glycémie atteint ou dépasse 4 mmol/L, prendre des mesures pour prévenir d’autres hypoglycémies.

Si la patiente est hospitalisée : À L’Hôpital d’Ottawa, les ordonnances préimprimées et le rapport d’administration des médicaments (RAM) indiquent qu’il faut reprendre la glycémie au point d’intervention 60 minutes après le traitement de l’hypoglycémie. Nous avons ajouté cette étape au protocole parce que les patients hospitalisés sont habituellement très malades, et que les patients très malades peuvent avoir de la difficulté à expliquer ou à reconnaître les symptômes d’hypoglycémie. Si vous travaillez pour un autre établissement de soins, vérifiez les protocoles et les politiques qu’il préconise.

Si la patiente a fait une hypoglycémie plus d’une fois pendant une période de 24 heures ou dans les 2 à 4 derniers jours, dites-le à l’équipe médicale. Il faudra peut-être ré-évaluer et ajuster son traitement contre le diabète. Il n’est pas toujours indiqué d’arrêter temporairement les médicaments contre le diabète, car cela peut causer une hyperglycémie, qui entraîne souvent de mauvais résultats.

Il est important de tenir compte du pic d’action du médicament ou de l’insuline et d’évaluer tout changement dans l’alimentation, le niveau de stress, les médicaments et les activités avant de décider des ajustements à apporter pour prévenir d’autres hypoglycémies. Si votre établissement a une équipe spécialisée dans la gestion du diabète, elle peut vous être utile. À L’Hôpital d’Ottawa, vous pouvez consulter une infirmière spécialisée en diabète.

Pour en savoir plus, rendez-vous au https://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter14. Cliquez sur les diapositives ou la vidéo, ou encore lisez tout le texte. Le choix vous appartient!

Si vous travaillez dans une clinique externe, veuillez noter que l’Association canadienne du diabète recommande de manger des glucides si la glycémie se situe entre 4,0 et 5,0 mmol/L avant de conduire un véhicule et de ne pas conduire pendant au moins 45 minutes après le traitement d’une hypoglycémie.

https://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter21#sec3 (paragraphe 5 à 8, page 137)

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.