Back to Top Prévenez le cancer de la peau : repérez les signes de mélanome - L'Hôpital d'Ottawa
 

Prévenez le cancer de la peau : repérez les signes de mélanome

 
Women's neck

Qu’est-ce que le mélanome?

Le mélanome est un type de cancer de la peau. D’après le Réseau mélanome Canada, environ 8 000 personnes au Canada ont reçu un diagnostic de mélanome en 2020 et environ 1 300 personnes en sont décédées.

Quel est le taux de survie au mélanome?

Il est très important de vérifier si votre peau présente des signes de mélanome, car lorsqu’il est détecté tôt, le taux de guérison dépasse 90 %. C’est l’un des taux de guérison les plus élevés parmi tous les cancers, d’après l’Association canadienne de dermatologie. L’un des moyens essentiels de prévenir le cancer de la peau, faisant partie d’une stratégie pour se protéger contre le soleil, consiste à appliquer correctement un écran solaire.

À quoi ressemble un mélanome?

Le cuir chevelu d’un homme
Il est important d’examiner le cuir chevelu, la paume des mains et la plante des pieds à la recherche de bosses ou de taches inhabituelles ou qui ont changé d’aspect.

L’apparence du mélanome varie d’une personne à l’autre, ce qui complique le dépistage. C’est pourquoi il est important de surveiller l’apparition de nouvelles taches ou bosses sur votre peau. La plupart du temps, il s’agit d’un grain de beauté qui apparaît ou qui change d’aspect. Il peut être brun foncé ou noir, mais les couleurs et les formes varient grandement. Donc, si vous remarquez un changement, demandez à votre médecin de vérifier.

Peut-on avoir un mélanome sur le cuir chevelu, à l’intérieur des mains ou sous les pieds?

Oui! Cela arrive moins souvent, mais un mélanome peut se développer sur le cuir chevelu, sur la paume des mains ou la plante des pieds. Vous devez donc vérifier aussi ces parties du corps pour détecter tout changement.

Comment rechercher les signes de mélanome sur la peau?

Une femme qui photographie un grain de beauté sur son bras
Examinez régulièrement votre peau pour déceler tout changement – en particulier si des grains de beauté ont changé d’apparence. Utilisez l’appli UMSkinCheck pour détecter les différences et si quelque chose vous inquiète, parlez-en à votre médecin.

L’un des meilleurs moyens de dépister le mélanome est d’utiliser une application mobile. L’Université du Michigan offre une appli appelée UMSkinCheck, qui vous donne les instructions pour examiner toute la surface de votre corps, y compris le cuir chevelu et les pieds. L’appli vous enseigne aussi à prendre des photos, car c’est une méthode très objective de suivre l’évolution de l’aspect votre peau – l’un des signes les plus importants à rechercher. Si vous remarquez un changement sur votre peau, vous n’avez pas forcément le cancer. Cela signifie seulement qu’il faut vous faire examiner par votre médecin.

Il faut garder à l’esprit qu’une appli d’examen de la peau ne peut pas diagnostiquer un cancer de la peau (même si elle prétend pouvoir le faire), parce qu’elle n’est pas réglementée. On ne sait pas qui étudie les images que l’on téléverse ni si ces gens ont les compétences requises pour poser un diagnostic. 

Est-ce que tous les grains de beauté sont des signes de cancer de la peau?

Non. Beaucoup de gens ont des grains de beauté et la plupart sont totalement inoffensifs. Un mélanome peut ressembler à un grain de beauté inhabituel ou qui a changé.

Quels sont les signes et symptômes du mélanome?

Souvent, le mélanome ne s’accompagne d’aucun symptôme. On ne ressent rien de particulier. En revanche, il y a des signes à surveiller.

L’un de ces signes est l’apparition ou le changement d’apparence d’un grain de beauté, ou d’une tache qui ressemble à un grain de beauté, comme une tache rouge ou une bosse rosée. En général, je dis aux patients de rechercher un « vilain petit canard » : quelque chose sur leur corps qu’ils n’ont jamais vu, ou qui semble un peu différent. Il est donc important d’examiner votre peau régulièrement, pour bien savoir à quoi ressemblent vos grains de beauté et reconnaître quand ils changent d’aspect.

La Société canadienne du cancer recommande la « règle de l’ABCDE » pour observer vos grains de beauté :

  • A pour asymétrie. Les deux moitiés du grain de beauté n’ont pas la même forme.
  • B pour bordure. Le contour du grain de beauté est inégal (irrégulier). Il peut sembler dentelé, échancré ou flou. La couleur peut s’étendre à la région entourant le grain de beauté.
  • C pour couleur. La couleur du grain de beauté n’est pas la même partout. Elle peut présenter des teintes de brun clair, de brun et de noir. On voit parfois des régions de couleur bleu, gris, rouge, rose ou blanc.
  • D pour diamètre. La taille du grain de beauté est supérieure à 6 mm de diamètre, soit environ la grosseur d’une gomme à effacer au bout d’un crayon.
  • E pour évolution. Il y a un changement de la couleur, de la taille, de la forme ou de la texture du grain de beauté. Le grain de beauté peut démanger ou vous pouvez ressentir une brûlure ou des picotements.

Si l’un de vos grains de beauté vous préoccupe, parlez-en à votre médecin.

Est-ce que L’Hôpital d’Ottawa étudie et traite le mélanome?

La Dre Jennifer Beecker
La Dre Jennifer Beecker

Oui! Le Programme de cancérologie de L’Hôpital d’Ottawa, où l’on traite les personnes atteintes d’un mélanome et de nombreux autres types de cancer, est parmi les plus modernes au Canada. Ce programme offre aux patients un éventail complet de soins de calibre mondial et empreints de compassion – de la prévention jusqu’au suivi, en passant par les traitements et le soutien psychosocial. Notre hôpital est aussi un chef de file mondial en matière de recherche sur le cancer et offre des traitements expérimentaux dans le cadre d’essais cliniques.

Lisez l’histoire inspirante de Dan Collins, qui a reçu un diagnostic de mélanome de stade 4 à 62 ans et a suivi un traitement d’immunothérapie à L’Hôpital d’Ottawa. Vous pouvez aussi lire l’histoire de David Gray, un professeur d’économie qui a participé à un essai clinique pour savoir si un médicament d’immunothérapie pourrait empêcher son cancer de la peau à risque élevé de revenir. Non seulement ces essais ont-ils aidé ces patients, mais ils aideront aussi d’autres personnes atteintes d’un mélanome qui seront traitées à L’Hôpital d’Ottawa et ailleurs dans le monde.

La Dre Jennifer Beecker est dermatologue, chercheuse clinicienne et directrice de la recherche à la Division de dermatologie de L’Hôpital d’Ottawa. Elle est également présidente désignée de l’Association canadienne de dermatologie, et a été citée notamment dans le Globe & Mail, le Toronto Star, Today’s Parent et Châtelaine.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Cinq raisons importantes de passer un test de dépistage de l’hépatite

L’hépatite est une maladie grave qui peut parfois ne causer aucun symptôme. Voici cinq raisons importantes de passer un test de dépistage de l’hépatite.

La lotion solaire expirée est-elle encore efficace? Des réponses claires aux questions qui vous brûlent les lèvres

Les écrans solaires contribuent à vous protéger contre le cancer de la peau (notamment le mélanome) et les dommages causés par le soleil, mais savez-vous vraiment comment les utiliser? Peut-on utiliser une lotion solaire expirée? Les personnes à la peau foncée ont-elles besoin d’un écran solaire? La Dre Jennifer Beecker, dermatologue à L’Hôpital d’Ottawa, nous éclaire – et ses réponses pourraient vous surprendre.

La vérité sur les « orteils COVID » et dix conseils pour la santé du pied à l’intérieur

On a cru que les « orteils COVID » étaient un symptôme de la COVID-19, mais selon des chercheurs, les lésions douloureuses rouges sur les pieds seraient plutôt attribuables à autre chose.

L’alimentation à base de plantes : conseils d’une diététiste

Devriez-vous adopter un régime alimentaire à base de plantes? Amy MacDonald, diététiste professionnelle à L’Hôpital d’Ottawa, explique ce en quoi consiste ce régime, comment il pourrait protéger et améliorer votre santé et comment l’adopter dès aujourd’hui.

COVID-19 : Comment composer avec l’incertitude

L’incertitude est un sentiment courant face à la COVID-19. Quand allons-nous recevoir le vaccin contre la COVID-19? Quand allons-nous pouvoir revoir nos proches en personne? Julie Beaulac, psychologue clinicienne de la santé et de la réadaptation à L’Hôpital d’Ottawa, vous propose des stratégies pour composer avec l’incertitude.

Histoire orale de la COVID-19 à Ottawa : Centre d’évaluation pour la COVID-19 à l’aréna Brewer

Lorsque la pandémie de COVID 19 a frappé Ottawa en mars 2020, des membres clés des équipes de L’Hôpital d’Ottawa, du CHEO, de Santé publique Ottawa et de la Ville d’Ottawa ont eu à peine 48 heures pour ouvrir un centre de dépistage. Voici l’histoire de la mise sur pied du Centre d’évaluation pour la COVID-19 à l’aréna Brewer racontée par des personnes qui ont rendu le tout possible.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.