Back to Top Ni-Maajitaamin / Entamons notre parcours : L’Hôpital d’Ottawa tient une cérémonie pour rendre hommage à la terre et aux communautés autochtones - L'Hôpital d'Ottawa
 

Ni-Maajitaamin / Entamons notre parcours : L’Hôpital d’Ottawa tient une cérémonie pour rendre hommage à la terre et aux communautés autochtones

Le 29 septembre 2021, Ottawa – Dans le cadre des célébrations de la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, ou Journée du chandail orange, L’Hôpital d’Ottawa tiendra une cérémonie sur le site de son nouveau projet Civic pour rendre hommage à la terre ainsi qu’aux peuples autochtones pour leurs contributions, leur culture et leur savoir traditionnel.

Comme nos campus Général, Civic et Riverside actuels, le nouveau projet Civic de L’Hôpital d’Ottawa sera érigé sur un territoire traditionnel non cédé de la Nation algonquine.

La cérémonie du 30 septembre 2021 sera dirigée par Fred MacGregor, un formateur et gardien du savoir traditionnel de la Nation algonquine Anishinabeg et membre de la communauté Anishinabeg de Kitigan Zibi, près de Maniwaki au Québec.

Détails de l’activité :

  • Date : Le jeudi 30 septembre 2021, à 9 h
  • Lieu : À l’angle des promenades Drive et Birch, Ottawa (Ontario)

Pour l’occasion, les artistes suivants feront des prestations :

  • David White Deer Charette, artiste Ojibway bispirituel de la Première Nation Wikwemikong de l’Ontario. Élevé à Ottawa, il chante et pratique le tambour depuis ses 12 ans.
  • Tricia Monague, danseuse à clochettes Ojibway de la Première Nation Beausoleil. Elle pratique la danse de guérison dans la région d’Ottawa depuis sept ans.

« Le Conseil des gouverneurs de L’Hôpital d’Ottawa s’engage à créer un établissement de santé qui accueille la diversité sous toutes ces formes et chemine progressivement sur le parcours de la réconciliation », affirme Katherine Cotton, présidente du Conseil des gouverneurs de L’Hôpital d’Ottawa. Notre parcours a été lent, mais nous sommes déterminés à nous rapprocher des communautés autochtones, à les écouter et à apprendre d’eux pour bâtir l’avenir des soins de santé dans notre ville, et ce, pour les générations futures. 

Un écriteau précisant que L’Hôpital d’Ottawa se situe sur un territoire traditionnel non cédé de la Nation algonquine a été installé sur le site du nouveau projet Civic sur l’avenue Carling, en face de l’avenue Champagne.

L’écriteau met à l’honneur une œuvre originale (Savoir médicinal ancestral algonquin – printemps, été, automne et hiver)des artistes algonquinsSimon Brascoupé et Mairi Brascoupé, qui dépeint des plantes médicinales au fil des saisons.

Dans le cadre de l’élaboration du nouveau projet Civic, L’Hôpital d’Ottawa travaillera en étroite collaboration avec le Cercle consultatif des peuples autochtones, formé de leaders et de conseillers des Premières Nations, des Inuits et des Métis, pour orienter la création d’espaces sûrs et respectueux de toutes les cultures, et ce, sur tous ses campus.

« Imaginez un hôpital qui incarne les contributions, les valeurs et les croyances des communautés autochtones et qui rehausse les soins à l’aide de plantes et de pratiques médicinales traditionnelles », déclare Marion Crowe, membre de la Première Nation Piapot de la Saskatchewan et première Autochtone à siéger au Conseil des gouverneurs de L’Hôpital d’Ottawa. Nous avons ici l’occasion d’incorporer les besoins uniques et variés des Premières Nations, des Inuits et des Métis dans la planification et la construction du nouveau projet Civic. »