Back to Top « Mes infirmières m’ont rassuré et renforcé ma confiance » : un hommage aux infirmières durant la pandémie de COVID-19 - L'Hôpital d'Ottawa
 

« Mes infirmières m’ont rassuré et renforcé ma confiance » : un hommage aux infirmières durant la pandémie de COVID-19

 
A nurse at The Ottawa Hospital

La Semaine nationale des soins infirmiers offre beaucoup de matière à réflexion cette année. Il s’agit d’une expérience profonde pour les infirmières de L’Hôpital d’Ottawa qui, depuis le début de la pandémie, offrent des soins de calibre mondial empreints de compassion.

Au cours de la dernière année, beaucoup de nos infirmières ont partagé leur expérience dans des réseaux d’information, des journaux, des vidéos et avec leurs collègues et leurs équipes. Chaque témoignage révèle à quel point la collaboration et le soutien mutuel ont renforcé leur résilience et leur engagement auprès des patients de L’Hôpital d’Ottawa.

Depuis de nombreuses années, nous célébrons les équipes de soins infirmiers à L’Hôpital d’Ottawa par la remise annuelle du Prix de l’équipe de soins infirmiers, par lequel les patients ou les membres de leur famille désignent une équipe d’infirmières qui incarnent le mieux nos valeurs, soit la compassion, l’engagement à la qualité, la collaboration et le respect de la personne.

« Elles sont comme une famille adoptive. »

Cette année, certaines infirmières se sont demandé s’il y aurait des mises en nomination. Établir une connexion physique avec les patients devient compliqué lorsqu’on porte un masque qui ne laisse pas transparaître la joie, l’empathie, la compassion et la compréhension, ou un équipement de protection individuelle qui entrave les contacts physiques avec le patient pour le rassurer et le réconforter.

Il est également difficile d’établir des liens avec les membres de la famille quand les communications se limitent à de brefs appels de mise à jour et, souvent, pour leur dire essentiellement qu’ils ne peuvent pas venir voir leur proche.

Et pourtant, beaucoup de patients et de membres de leur famille ont répondu à l’appel de candidatures. Ils ont soumis des récits inspirants sur les excellents soins empreints de compassion qu’ils ont reçus malgré les restrictions.

« Non seulement les infirmières ont soigné ma mère, mais elles nous ont rassurés et encouragés, moi et ma famille, durant une expérience très stressante et éprouvante. »

Chaque soumission racontait essentiellement comment les familles, malgré l’impossibilité d’être sur place, étaient rassurées que leur proche recevait des soins et du soutien personnalisés. Des petits gestes comme jouer la musique préférée du patient ou maintenir la routine adéquate au coucher ont rassuré les familles.

Un proche a résumé ce sentiment en disant que l’équipe de soins infirmiers était comme une famille adoptive. Un autre a écrit : « Non seulement les infirmières ont soigné ma mère, mais elles nous ont rassurés et encouragés, moi et ma famille, durant une expérience très stressante et éprouvante. ».

Donner des nouvelles aux familles au quotidien, répondre à leurs questions, faire le suivi nécessaire et s’assurer de livrer les colis de soins ont permis aux patients de se sentir en contact avec leur famille et inclus dans l’équipe malgré l’impossibilité d’être présent.

« Même si ma famille n’était pas là, je ne me suis pas senti seul. »

Dans leurs soumissions, les patients ont décrit leur reconnaissance envers les infirmières qui étaient toujours sensibles à leur sentiment d’isolement en raison de l’interdiction des visites de la famille. Leurs visites spontanées, leurs conversations, leurs conseils de séries télévisées à regarder, leurs réponses aux questions, la surveillance constante de leur progrès et leurs interventions en temps opportun ont aidé à rassurer les patients et à maintenir des liens humains malgré l’absence de leur famille.

Un patient le résume bien en écrivant : « Quand on a dû m’admettre en urgence en salle d’opération, mes infirmières m’ont rassuré et renforcé ma confiance et, même si ma famille n’était pas là, je ne me suis pas senti seul. ».

La Semaine nationale des soins infirmiers célèbre les infirmières ainsi que la naissance de Florence Nightingale, fondatrice des soins infirmiers modernes. Sa citation – « Les malades méritent ce qu’il y a de meilleur » – résume le principe fondateur des soins aux patients.

Les infirmières à L’Hôpital d’Ottawa sont les meilleures!

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*


Autres ressources utiles

« Lorsque je me sentais seul, elles étaient là » : Célébrons la Semaine des soins infirmiers

En cette troisième année de la pandémie, des patients et des familles montrent par des témoignages personnels touchants de quelles manières les infirmières ont répondu à l’appel.

Faites de la bienveillance envers soi un mode de vie : cinq conseils pour démarrer

Se traiter avec gentillesse aide à réduire le stress dans notre vie et favorise notre compassion. Vous cherchez des idées? Découvrez comment certains de nos professionnels de la santé ont fait de la bienveillance envers soi un mode de vie.

« L’Hôpital m’a accordé mon congé, mais  j’y suis revenu faire du bénévolat » : Maxime, ancien patient et codeur bénévole

Maxime Bilodeau a décidé de devenir bénévole à L’Hôpital d’Ottawa après un séjour aux unités de soins de courte durée et de réadaptation. « J’ai beaucoup remarqué le travail des bénévoles. Après ma sortie de l’hôpital, dès que j’ai pu le faire, j’y suis devenu bénévole », explique Maxime.

Bao-Anh fait du bénévolat en dépit de son horaire chargé d’infirmière

Bao-Anh Vuong fait du bénévolat à L’Hôpital d’Ottawa depuis qu’elle était élève à l’école secondaire. Aujourd’hui, dix ans plus tard, elle est infirmière à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa et membre d’une équipe de bénévoles chevronnés qui recrutent et intègrent les nouveaux bénévoles.

Jocelyn inspire la relève dans le cadre du programme de stage virtuel pour les élèves du secondaire

Le bénévolat est une seconde nature chez Jocelyn Niven. « Je tiens ça de mon éducation. Je viens d’une famille de militaires. Aussi longtemps que je me souvienne, ma mère nous inscrivait partout pour faire du bénévolat. » Aujourd’hui devenue militaire, Jocelyn est la modératrice du programme de stage étudiant à l’Hôpital.

Joanna aide les patients en chimiothérapie à naviguer des lendemains incertains

Un diagnostic de cancer est un événement bouleversant qui annonce des lendemains incertains. Chaque combat contre le cancer est unique. Or, la majorité des patients qui commencent une chimiothérapie ont en commun le fait qu’ils ne savent pas comment le traitement se déroulera. C’est là qu’interviennent la bénévole Joanna Reid et le programme d’information sur la chimiothérapie (Chemo Teach) à L’Hôpital d’Ottawa.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.