Back to Top L’Hôpital d’Ottawa imposera la vaccination à son personnel | L'Hôpital d'Ottawa
 

L’Hôpital d’Ottawa imposera la vaccination à son personnel

Comme le font beaucoup d’autres établissements de soins, L’Hôpital d’Ottawa se conforme à la directive no 6 du gouvernement de l’Ontario pour mettre en oeuvre une politique de vaccination contre la COVID19 que devra respecter toute personne travaillant dans son milieu de soins.

Ainsi, L’Hôpital d’Ottawa exigera que tout son personnel ait reçu une première dose du vaccin d’ici le 7 septembre, tel que précisé dans la directive provinciale, et une deuxième dose d’ici le 15 octobre. À l’heure actuelle, plus de 90 % des médecins et plus de 85 % des autres membres du personnel ont déjà reçu deux doses du vaccin contre la COVID-19. En adoptant une approche graduelle pour la vaccination obligatoire, l’Hôpital accorde au personnel concerné le temps nécessaire pour obtenir les deux doses du vaccin.

« À l’approche de l’automne, protéger la santé des travailleurs de la santé et de leurs patients est une priorité pour veiller à la sécurité de l’ensemble de la population », explique le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario. « L’Hôpital d’Ottawa étant l’un des plus importants hôpitaux universitaires de soins tertiaires dans la province, il est primordial que toute personne qui y travaille soit protégée contre la COVID-19. C’est par la prise de décisions comme celle-ci que nous parviendrons à mettre un terme à la pandémie. »

Il est donc attendu que tout membre du personnel de l’Hôpital soit pleinement vacciné afin de protéger la santé de tous dans son milieu de soins. Depuis le début de la pandémie, les travailleurs de la santé ont oeuvré sans relâche pour protéger la collectivité. Ils méritent d’être soutenus et protégés le mieux possible afin de pouvoir continuer de faire leur travail en toute sécurité.

Pour s’assurer que le personnel qui n’a pas encore été vacciné soit bien renseigné, L’Hôpital d’Ottawa fournira une formation et des conseils sur la sécurité et l’efficacité des vaccins contre la COVID-19. Pendant la période de transition, des tests de dépistage seront aussi offerts au personnel non vacciné.

Après le 15 octobre, l’Hôpital examinera de nouveau les taux de vaccination du personnel afin de déterminer si d’autres mesures devront être prises pour assurer la sécurité de son équipe et de son milieu de soins.