Back to Top Le dépistage de la COVID-19 à l’auto fut un franc succès à Ottawa - L'Hôpital d'Ottawa
 

Le dépistage de la COVID-19 à l’auto fut un franc succès à Ottawa

 
Drive-thru COVID-19 testing centre

Harrison, 16 ans (t-shirt gris) passe l’un des quelque 73 000 tests de dépistage de la COVID-19 réalisé au centre de dépistage à l’auto sur le chemin Coventry depuis son ouverture il y a 13 mois.

Jusqu’à l’an dernier, le service à l’auto servait presque exclusivement à des fins d’efficacité dans les secteurs de la restauration rapide, du café et des opérations bancaires. Lorsque la pandémie a commencé, il est devenu le modèle idéal pour offrir des services de dépistage efficaces dans la collectivité. Le 15 décembre marque le premier anniversaire du début de la vaccination contre la COVID‑19 à Ottawa et L’Hôpital d’Ottawa tient à remercier les travailleurs en première ligne et les partenaires communautaires qui ont fait de notre service de dépistage à l’auto un franc succès en ces premiers jours d’incertitude.

Le Centre d’évaluation pour la COVID-19 à l’auto sur le chemin Coventry a ouvert ses portes le 4 septembre 2020 dans le cadre d’un partenariat entre L’Hôpital d’Ottawa, Santé publique Ottawa et la Ville d’Ottawa. À l’hiver, il a été déplacé dans les garages de l’Hôtel de Ville et du Centre national des Arts.

Il a fermé ses portes en octobre 2021 après 13 mois d’activité. Pendant cette période, il est devenu l’un des centres de dépistage les plus rentables en Ontario. Pendant 407 jours, le personnel y a réalisé plus de 73 000 tests. La journée où le personnel fut le plus affairé est le 10 octobre 2020 : près de 600 tests sous le microscope!

Grâce à une équipe extrêmement dévouée, le centre a été ouvert presque toute l’année. Il y a eu un jour de congé prévu pour Noël et le centre a été partiellement ou totalement fermé pendant 14 jours en raison de problèmes logistiques et des conditions météorologiques. Outre les bourrasques de neige et les tempêtes de verglas, l’équipe a dû composer avec des voitures en panne, des inondations et même des toilettes portables emportées par le vent!

« Malgré ces difficultés, notre équipe s’est présentée chaque jour pour offrir à tous les clients des services exceptionnels avec une compassion digne des personnes qui nous sont chères. »

John Trickett, directeur, Dépistage dans la collectivité

Les responsables sur place étaient Kevin Thomas, Cassie Mathews, Joselyn Banks, Michele Armstrong et Lyse Huneault.

L’équipe a bénéficié d’une surveillance médicale quotidienne de la part des Drs Ken Farion et John Brewer. L’équipe de gestion des résultats de Melissa Brett s’est occupée du soutien des patients. Le DBrewer a remis aux membres de l’équipe en première ligne une carte-cadeau de Tim Hortons et souligné la fin de cette ère mémorable par un dîner commandité.

Le centre n’aurait pas été un succès sans nos partenaires communautaires dévoués. En fait, plus d’une dizaine de partenaires se sont unis pour contribuer à cette grande cause.

Au nom de tous les membres de la collectivité d’Ottawa, nous remercions encore toutes les personnes qui ont contribué à faire du centre de dépistage à l’auto un succès aussi incroyable.

Quelques statistiques

  • Le personnel a réalisé 73 064 tests en 407 jours.
  • Le 10 octobre 2020, l’équipe a accueilli 587 patients – un nombre sans précédent au centre en un seul jour.
  • Le centre a été partiellement ou entièrement fermé pendant 14 jours seulement, ainsi qu’à Noël.
 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*


Autres ressources utiles

Lancement de nouvelles séances scientifiques qui favorisent le mieux-être des employés et des médecins

Il est essentiel que nous prenions soin de nos employés et de nos médecins pour fournir des soins de qualité aux patients et à leur famille. Une nouvelle série virtuelle de discussions ouvertes offre à nos professionnels de la santé un espace sûr pour rencontrer leurs collègues et recevoir du soutien émotionnel dans les moments difficiles.

Faites de la bienveillance envers soi un mode de vie : cinq conseils pour démarrer

Se traiter avec gentillesse aide à réduire le stress dans notre vie et favorise notre compassion. Vous cherchez des idées? Découvrez comment certains de nos professionnels de la santé ont fait de la bienveillance envers soi un mode de vie.

« L’Hôpital m’a accordé mon congé, mais  j’y suis revenu faire du bénévolat » : Maxime, ancien patient et codeur bénévole

Maxime Bilodeau a décidé de devenir bénévole à L’Hôpital d’Ottawa après un séjour aux unités de soins de courte durée et de réadaptation. « J’ai beaucoup remarqué le travail des bénévoles. Après ma sortie de l’hôpital, dès que j’ai pu le faire, j’y suis devenu bénévole », explique Maxime.

Bao-Anh fait du bénévolat en dépit de son horaire chargé d’infirmière

Bao-Anh Vuong fait du bénévolat à L’Hôpital d’Ottawa depuis qu’elle était élève à l’école secondaire. Aujourd’hui, dix ans plus tard, elle est infirmière à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa et membre d’une équipe de bénévoles chevronnés qui recrutent et intègrent les nouveaux bénévoles.

Jocelyn inspire la relève dans le cadre du programme de stage virtuel pour les élèves du secondaire

Le bénévolat est une seconde nature chez Jocelyn Niven. « Je tiens ça de mon éducation. Je viens d’une famille de militaires. Aussi longtemps que je me souvienne, ma mère nous inscrivait partout pour faire du bénévolat. » Aujourd’hui devenue militaire, Jocelyn est la modératrice du programme de stage étudiant à l’Hôpital.

Joanna aide les patients en chimiothérapie à naviguer des lendemains incertains

Un diagnostic de cancer est un événement bouleversant qui annonce des lendemains incertains. Chaque combat contre le cancer est unique. Or, la majorité des patients qui commencent une chimiothérapie ont en commun le fait qu’ils ne savent pas comment le traitement se déroulera. C’est là qu’interviennent la bénévole Joanna Reid et le programme d’information sur la chimiothérapie (Chemo Teach) à L’Hôpital d’Ottawa.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.