Favourite Icon
 
sous-menu
Bannière Je suis là pour vous Bannière Je suis là pour vous

Le premier manuel en Amérique du Nord pour aider les hôpitaux à offrir des soins spirituels en cas de catastrophe

Partager :
 
YIMC-July-12-ESCAT-Linda-Miller,-Tom-Granger

Linda Miller (à gauche) et le révérend Tom Granger, aumôniers à l’Hôpital, ont fait partie de l’équipe interprofessionnelle qui a créé le manuel de l’Équipe d’assistance spirituelle en cas d’urgence (EASU). Ce manuel permet de s’assurer que dans l’éventualité d’une catastrophe, le soutien spirituel et émotionnel n’est pas oublié.

Lorsque survient une catastrophe ou un code orange, il est d’une importance capitale de prodiguer des soins médicaux aux victimes. Toutefois, ces dernières, leur famille et leurs proches ont également besoin d’un soutien spirituel et émotionnel. Voilà pourquoi l’Hôpital a eu l’idée de créer le manuel de l’Équipe d’assistance spirituelle en cas d’urgence (EASU) — le premier du genre en Amérique du Nord.

« Dans le domaine des soins spirituels, ce manuel est sans précédent », explique Geneviève Côté, gestionnaire de la pratique professionnelle, Services psychosociaux. « On nous demande régulièrement le manuel et maintenant qu’il est publié dans un format pratique et facile à consulter, il devrait être encore plus populaire. »

L’EASU offre de la formation aux membres de groupes confessionnels locaux sur l’intervention et les soins spirituels en cas de catastrophe, afin que ceux-ci puissent prêter main-forte aux aumôniers de l’Hôpital pendant un code orange. Ce programme de formation a donc été défini dans le manuel de l’EASU, afin d’expliquer au personnel d’autres hôpitaux et établissements comment créer leur propre équipe d’assistance spirituelle en cas d’urgence en tenant compte de leurs ressources et de leurs intervenants.

L’EASU est responsable du volet des soins spirituels du plan d’urgence de l’Hôpital. Grâce à cette équipe, l’Hôpital peut fournir plus efficacement des soins complets et empreints de compassion aux personnes touchées par une tragédie.

On estime que pour chaque victime d’une catastrophe, des centaines d’autres personnes nécessitent par la suite une aide psychologique et spirituelle. En offrant un soutien spirituel et émotionnel aux victimes, à leurs familles et à leurs proches, de même qu’au personnel, l’EASU s’assure que cette composante essentielle des soins de calibre mondial que fournit l’Hôpital n’est pas oubliée.

ESCAT-guide

Le manuel de l’EASU décrit la structure, les processus et les fonctions d’une équipe d’assistance spirituelle avant, pendant et après une catastrophe. Il contient notamment des renseignements sur les comités administratifs, le recrutement et la sélection de bénévoles, les ateliers de formation, ainsi que la communication entourant une catastrophe.

Geneviève a été témoin de la nécessité d’une équipe d’assistance spirituelle en cas d’urgence après la collision entre un train de Via Rail et un autobus d’OC Transpo en 2013.

« Des membres de l’EASU sont venus offrir une aide spirituelle et émotionnelle aux familles et aux proches des personnes touchées, raconte-t-elle. Dans les moments difficiles, les gens ont besoin de pouvoir discuter des différentes émotions qu’ils vivent avec des professionnels de la santé. Ce manuel nous permet d’être mieux préparés à répondre à ce besoin en leur donnant le service le plus complet possible. »

Lorsque l’accident s’est produit, des aumôniers de l’Hôpital ont collaboré avec des représentants de tous les groupes confessionnels au sein de la collectivité pour veiller à ce que tous les patients aient accès à des ressources qui correspondent à leurs valeurs et croyances spirituelles.

Les aumôniers ont également travaillé avec des leaders communautaires à l’élaboration du manuel de l’EASU. Depuis la publication de celui-ci en avril, L’Hôpital d’Ottawa a reçu des demandes de la part d’établissements de soins de santé de partout en Amérique du Nord, qui envisagent tous de mettre en place leur propre équipe d’assistance spirituelle en cas d’urgence. L’équipe a également été invitée à animer un atelier sur le sujet lors du congrès de l’Association of Professional Chaplains qui a lieu à Houston, au Texas.

Pour en savoir plus sur l’EASU ou son manuel, écrivez à easu@lho.ca.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Appuyez les soins aux patients et la recherche à L'Hôpital d'Ottawa - Faire un don