Back to Top Guide pour se rendre au travail à vélo… en hiver - L'Hôpital d'Ottawa
 

Guide pour se rendre au travail à vélo… en hiver

 
Biking to work in winter

À ses débuts dans la ville d’Ottawa, réputée pour son froid et sa neige, le Dr Mark Walker était toujours déconcerté lorsqu’il voyait un cycliste sur la route en plein hiver. Bien au chaud dans sa voiture, il se demandait pourquoi quiconque pouvait avoir envie d’une telle sortie.

Aujourd’hui, il est lui-même un fervent adepte du vélo, et ce, peu importe la saison.

« J’encourage maintenant les gens à essayer de rester sur deux roues toute l’année, affirme-t-il. Le vélo offre un vaste éventail de bienfaits pour notre propre santé et celle de la planète. »

Le Dr Walker fait partie d’un groupe sans cesse croissant de professionnels de la santé de L’Hôpital d’Ottawa qui donnent libre cours à leur passion du vélo tout au long de l’année. À l’instar du Dr Walker, la Dre Eugenie Waters était initialement réticente à l’idée de rouler en hiver. Elle se rend aujourd’hui au boulot à vélo trois jours par semaine, peu importe la saison.

« Se rendre au travail à vélo en plein hiver n’est pas aussi intimidant que cela puisse paraître, expliquetelle. J’avais l’habitude de ne faire du vélo que pendant les mois les plus cléments, mais après avoir parlé à des cyclistes expérimentés et écouté leurs conseils, j’ai décidé de ne pas me laisser confiner par l’hiver. »

C’est tout à fait compréhensible d’être préoccupé par la sécurité, le froid et la durée des déplacements, mais il existe un petit guide qui inclut des conseils de médecins cyclistes de L’Hôpital d’Ottawa qui peut vous aider à gérer ces préoccupations pour pouvoir rester sur deux roues toute l’année.

Pourquoi devrais-je aller au boulot à vélo en hiver?

La Dre Eugenie Waters avec son vélo l’hiver
La Dre Eugenie Waters se rend au boulot à vélo trois jours par semaine–même pendant les mois les plus froids de l’hiver.

Les transports actifs – soit toutes les formes de transport propulsées par l’humain – sont sains tant pour le corps que pour l’esprit.

« Il est prouvé que le cyclisme, plus particulièrement, permet de prévenir de nombreuses maladies chroniques, de réduire la mortalité toutes causes confondues et d’améliorer la santé mentale », ajoute le Dr Walker.

La Dre Eugenie Waters en a ressenti les bienfaits personnellement. « Cette décision a été très positive pour ma propre santé mentale, précise-t-elle. Le vélo présente l’avantage d’être très social par comparaison à la voiture. En chemin, je croise d’autres cyclistes, des marcheurs et des coureurs, ce qui n’arriverait pas si je prenais ma voiture tous les jours. Je suis également reconnaissante d’avoir la chance d’être à l’extérieur dans la nature, car une partie de mon itinéraire me mène agréablement le long de la rivière Rideau. »

En prime, les transports actifs jouent un rôle important pour atténuer les effets des changements climatiques. Selon le gouvernement du Canada, le secteur des transports a été la deuxième plus importante source d’émissions de gaz à effet de serre : il compte pour 25 % des émissions nationales totales. Les émissions totales provenant du transport de passagers représentent environ la moitié de toutes les émissions liées au secteur des transports.

Que devrais-je porter?

La Dre Eugenie Waters porte des bottes, des gants, une veste d'hiver et un gilet de sécurité.

« Vous avez seulement besoin des mêmes vêtements que vous portez pour faire d’autres sports d’hiver, ajoute la Dre Waters. Habillez-vous comme si vous alliez skier ou patiner sur le canal. »

Avant de prendre la route le matin, la Dre Waters enfile un passe-montagne pour protéger son visage du vent glacial d’Ottawa, ainsi que des chaussettes de laine et de grandes bottes d’hiver. Lorsqu’elle rentre chez elle le soir, elle porte une veste réfléchissante pour se faire remarquer sur la route. À part ces quelques articles spécifiques, elle porte ce qu’elle porte habituellement pendant une journée d’hiver : un manteau d’hiver, des gants et un foulard.

Si on s’habille trop, on risque d’avoir trop chaud. « On se réchauffe très rapidement, poursuit la Dre Waters. Bien souvent, à l’approche de l’Hôpital, je descends ma fermeture éclair et j’ouvre mon chandail parce que j’ai vraiment chaud! »

De quel type de vélo ai-je besoin?

Il est préférable de garder son vélo haut de gamme pour le printemps. La communauté de cyclistes de l’EnviroCentre recommande d’utiliser un vélo d’occasion ou défraichi qu’on n’a pas peur d’exposer aux éléments comme le sel, qui peuvent faire rouiller.

Voici quelques autres conseils de l’EnviroCentre.

  • Utilisez un vélo de montagne, hybride ou de navettage pour avoir une bonne traction.
  • Réduisez la pression d’air dans les pneus pour accroître la traction sur la route, mais n’allez pas sous celle recommandée par le fabricant.
  • Pour avoir une bonne traction dans la neige, privilégiez les pneus de vélo de montagne larges et à sculpture prononcée. Si la neige est compactée ou mouillée, favorisez les pneus étroits pour couper à travers la neige et adhérer à la chaussée.
  • Envisagez d’investir dans des pneus cloutés si vous voulez optimiser la traction.
  • Installez des garde-boue complets pour vous protéger des éclaboussures.
  • Appliquez un lubrifiant adapté aux conditions humides à votre chaîne en début d’hiver.

Un truc pour m’aider à me lancer?

Chaque personne a un parcours différent (voilà le seul jeu de mots de l’article – promis!). La Dre Waters a commencé par faire quelques promenades dans son quartier pour gagner en confiance. Une fois prête à essayer de se rendre au travail, elle a choisi des routes dégagées lors de belles journées.

« Au début, faites-le lorsqu’il fait beau, ne serait-ce qu’une fois par semaine. Vous n’avez pas besoin de vous engager à le faire tous les jours dès le départ. »

Des trucs pour planifier mon parcours?

La durée d’un parcours à vélo bien planifié peut être comparable à celle d’un parcours en voiture. Pendant les mois de beau temps, le trajet de la Dre Waters ne prend que cinq minutes de plus à vélo qu’en voiture. En hiver, elle s’accorde une avance supplémentaire de cinq minutes.

Le meilleur parcours est toutefois celui le plus sécuritaire. Consultez la carte des pistes cyclables hivernales de Bike Ottawa pour repérer les pistes déneigées.

Carte de pistes cyclables hivernales de Bike Ottawa
Cette carte produite à l’aide des internautes par Bike Ottawa permet aux cyclistes de visualiser les pistes cyclables déneigées et non déneigées dans la ville. La couleur bleue montre les pistes déneigées. Le sentier à usages multiples sur le chemin qui entoure le Campus Général de L’Hôpital d’Ottawa est habituellement bien déneigé.

Espoirs pour l’avenir du cyclisme à Ottawa

« Il y a eu de nombreuses améliorations dans le réseau cyclable à Ottawa au cours des dernières années, mais il y a toujours des progrès à réaliser, estime la Dre Waters. Pour que davantage de gens se sentent à l’aise et en sécurité à vélo en hiver, nous avons besoin de plus de pistes cyclables dédiées pour séparer les cyclistes et les véhicules automobiles. Elles doivent aussi être entretenues toute l’année. »

La Dre Walker souhaite également voir s’accroître l’investissement dans le réseau cyclable. « Les programmes d’incitation à la pratique du vélo profitent à tous. Investir dans le cyclisme, c’est investir dans la santé de notre collectivité. »

Dernier conseil avant de prendre la route…

Si vous souhaitez vous mettre au vélo cet hiver, les cyclistes de L’Hôpital d’Ottawa vous recommandent de consulter le guide sur le cyclisme hivernal d’EnviroCentre.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*


Autres ressources utiles

Diversité de genre : guide des pronoms d’usage

Tout comme votre nom, vos pronoms d’usage font partie intégrante de votre identité. Les membres transgenres du personnel et des ressources bénévoles à L’Hôpital d’Ottawa répondent à des questions courantes sur leurs pronoms d’usage et expliquent comment les utiliser de façon respectueuse.

Vos attestations de compétences en secourisme et en RCR sont-elles toujours valides? Voici une histoire qui vous incitera à les renouveler si ce n’est pas le cas!

Lorsqu’elle a compris qu’un bambin était en train de s’étouffer dans un Costco d’Ottawa, une infirmière de L’Hôpital d’Ottawa qui se trouvait sur les lieux a réalisé une RCR qui lui a sauvé la vie. Sauriez-vous quoi faire si une urgence similaire se présentait? Notre équipe du Service de traumatologie vous recommande quelques cours d’initiation au secourisme.

Lancement de nouvelles séances scientifiques qui favorisent le mieux-être des employés et des médecins

Il est essentiel que nous prenions soin de nos employés et de nos médecins pour fournir des soins de qualité aux patients et à leur famille. Une nouvelle série virtuelle de discussions ouvertes offre à nos professionnels de la santé un espace sûr pour rencontrer leurs collègues et recevoir du soutien émotionnel dans les moments difficiles.

Dépistage du cancer du côlon rapide, facile et gratuit

Selles, caca, numéro 2 – peu importe ce que vous l’appelez, cela pourrait vous sauver la vie. Le dépistage du cancer du côlon est rapide, gratuit et sans douleur et peut même se faire à la maison. Passez le dépistage aujourd’hui, car 9 personnes sur 10 chez qui le cancer du côlon est décelé tôt peuvent complètement s’en guérir.

Changer son état d’esprit pour mieux dormir

Des psychologues de L’Hôpital d’Ottawa vont au-delà des conseils habituels en matière de sommeil pour vous expliquer pourquoi changer votre état d’esprit peut vous aider à mieux dormir.

Les produits de remplacement de la nicotine fonctionnent-ils vraiment? Une experte répond à vos questions sur l’abandon du tabac.

Cesser de fumer est l’un des meilleurs gestes que vous pouvez faire pour favoriser votre santé, mais ce n’est pas facile d’y parvenir. Prenez connaissance des réponses fondées sur des faits scientifiques aux questions courantes sur l’abandon du tabac pour vous aider à écraser pour de bon.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.