Back to Top Don d’organes : les réponses à vos questions - L'Hôpital d'Ottawa
 

Don d’organes : les réponses à vos questions

 
Operating room staff perform organ donation

Vous êtes-vous déjà demandé comment devenir un donneur d’organes? Ou bien comment aborder le sujet avec vos proches? Nous avons discuté avec Mary Robertson et Danny Sutton-Long, coordonnateurs des dons d’organes et de tissus pour L’Hôpital d’Ottawa et le Réseau Trillium pour le don de vie, des questions les plus courantes sur le don d’organes.

Cet article porte principalement sur le don d’organes et de tissus en fin de vie. Ce peut être un sujet délicat, mais il est essentiel d’en parler avec vos proches pour qu’ils connaissent vos volontés avant votre décès. Le don d’organe vivant est une tout autre option à envisager. 

Il est possible de faire un don d’organes et de tissus. 

Un donneur d’organes peut sauver jusqu’à huit vies et améliorer la qualité de vie de 75 autres personnes en donnant ses tissus. Pour en savoir plus, allez à soyezundonneur.ca.  

Comment puis-je devenir un donneur d’organes? 

Toute personne peut s’inscrire en ligne comme donneur d’organes à l’adresse soyezundonneur.ca.  

Le processus de don d’organes survient habituellement lorsque l’équipe de soins juge qu’une personne en état critique, qui reçoit des soins intensifs avec ventilation artificielle à cause d’une blessure ou d’une maladie fatale, est en fin de vie . Si le patient est inscrit au don d’organes, un coordonnateur du Réseau Trillium pour le don de vie demandera à la famille de confirmer son consentement à donner les organes de son proche. L’équipe de soins déterminera ensuite si le patient est médicalement apte au don d’organes et s’il y a un receveur compatible sur la liste d’attente. 

Quelle est la différence entre le don d’organes et le don de tissus?   

Le don d’organes consiste à prélever un organe complet (p. ex. cœur, poumon, rein) en vue d’une transplantation, tandis que le don de tissus concerne le prélèvement de tissus (p. ex. peau, cornée, os) en vue d’une greffe.

Le don d’organes est différent du don de tissus. Notamment, il n’y a pas de liste d’attente pour la plupart des greffes de tissus. Il manque rarement de tissus lorsqu’une personne en a besoin, puisqu’ils peuvent être préservés pendant jusqu’à cinq ans. Au contraire, une transplantation d’organe doit être réalisée dans les heures suivant le prélèvement. 

Katie Tsang, gestionnaire clinique du bloc opératoire à L’Hôpital d’Ottawa.

Katie Tsang, gestionnaire clinique du bloc opératoire à L’Hôpital d’Ottawa, a été honorée par le Réseau Trillium pour le don de vie à titre de Héros caché pour son travail dans le domaine du don d’organes. 

Puis-je être un donneur si j’ai une maladie? 

Oui. Avant tout prélèvement, on procède à une évaluation médicale de tout donneur potentiel, incluant un examen de ses antécédents et l’analyse des anticorps dans son sang. Peu importe votre état de santé, il est sage de vous inscrire comme donneur, car il y a toujours une possibilité de sauver ou d’améliorer la vie d’autrui.

Quels organes et tissus peuvent faire l’objet d’un don? 

De nombreux organes et tissus peuvent faire l’objet d’un don, notamment le cœur, les poumons, les reins, le foie, le pancréas, les îlots pancréatiques (groupes de cellules dans le pancréas), les intestins, les yeux, les os, la peau et même les valvules du cœur.  

Y a-t-il une limite d’âge pour faire un don d’organes ou de tissus?  

Non. Il n’y a pas d’âge limite pour être donneur. L’âge ne devrait pas vous empêcher de vous inscrire comme donneur. 

Des membres de l’Association des laboratoires régionaux de l’Est de l’Ontario

De nombreuses équipes participent au don d’organes, mais elles restent trop souvent dans l’ombre. L’équipe de l’Association des laboratoires régionaux de l’Est de l’Ontario a été honorée cette année parmi les Héros cachés.

Devrais-je dire à quelqu’un que je souhaite devenir un donneur d’organes? Pourquoi? 

Il est toujours préférable de faire part à vos proches de votre décision d’être un donneur. En leur faisant part de votre volonté, vous leur épargnez de devoir prendre cette lourde décision à votre place.

Même si vous avez signé votre carte de donneur, assurez-vous d’inscrire votre consentement au don auprès du gouvernement de l’Ontario. 

Le moment venu, le Réseau Trillium pour le don de vie consultera ce dossier et votre famille afin de valider votre consentement. Dans presque tous les cas, les familles honorent et respectent la décision de leur proche s’ils ont la preuve que c’était sa volonté. 

S’inscrire à titre de donneur est la seule façon sûre de faire connaître votre décision. 

Qu’en est-il si mes proches s’opposent au don de mes organes? 

La décision vous appartient. Faites part à vos proches des raisons pour lesquelles vous souhaitez faire ce don en fin de vie. Si vos proches ou vous avez des questions au sujet du don d’organes et de tissus, consultez le site Web du Réseau Trillium pour le don de vie ou appelez au numéro sans frais (1‑800‑263‑2833) pour obtenir des réponses à vos questions. 

Pourquoi le don d’organes est-il important?  

Un donneur d’organes peut sauver jusqu’à huit vies en plus d’améliorer la vie de 75 autres personnes grâce au don de tissus. 

À l’heure actuelle, près de 1 600 Ontariens attendent une greffe d’organes pouvant leur sauver la vie et tous les trois jours, une personne meurt dans l’attente d’une telle greffe.  

Plus de 90 % des Ontariens appuient le don d’organes. Or, seulement le tiers (35 %) ont inscrit leur consentement au don. 

En Ontario en 2020 :  

  • 314 donneurs ont fait le don de vie. 
  • 1 135 transplantations d’organes ont été réalisées. 
  • 1 709 donneurs de tissus ont amélioré la vie de milliers de personnes. 

Puis-je faire un don d’organes si je reçois l’aide médicale à mourir? 

Oui. Il est possible pour une personne qui reçoit l’aide médicale à mourir de sauver des vies grâce au don d’organes et de tissus. Votre admissibilité sera déterminée en fonction de votre état médical, de votre diagnostic et de vos antécédents médicaux. 

Lorsque vous aurez exprimé votre intérêt pour le don d’organes, le Réseau Trillium pour le don de vie collaborera avec vous et votre médecin (ou infirmière praticienne) pour appuyer votre volonté et déterminer ce qui est possible. Le Réseau sera en mesure de vous renseigner sur tout autre test qui pourrait être requis pour devenir un donneur, ainsi que sur les autres aspects qui pourraient avoir des répercussions sur votre planification de l’aide médicale à mourir. 

Il est important de parler de votre décision à votre famille et à votre fournisseur de soins pour qu’ils communiquent en votre nom avec le Réseau Trillium pour le don de vie.

Des membres de l’équipe des Services de protection de L’Hôpital d’Ottawa.

L’équipe des Services de protection de L’Hôpital d’Ottawa joue un rôle important pour veiller au bon déroulement du processus de don d’organes. Cette équipe a été honorée cette année à titre de Héros caché.

Qu’en est-il du don vivant? 

Le don d’organes de personnes vivantes consiste à donner de son vivant un organe, en tout ou en partie, en vue d’une greffe sur une autre personne qui en a besoin. 

Il s’agit de l’une des sources les plus importantes d’organes destinés à la transplantation. Les dons vivants ont donné lieu à 255 transplantations en Ontario en 2012 et représentent une grande part de la hausse des dons d’organes depuis 10 ans. Ils ne sont toutefois pas assez nombreux pour répondre à la demande des quelque 1 600 Ontariens en attente d’une transplantation.  

Voilà pourquoi il est extrêmement important d’encourager vos collègues et vos proches à s’inscrire au don d’organes et de tissus en fin de vie.  

Les donneurs vivants sont pour la plupart des membres de la famille ou des amis proches du receveur. Il existe aussi le don anonyme, l’échange jumelé sur liste et le jumelage par échange de bénéficiaires. 

Pour en apprendre davantage sur le don d’organe de personnes vivantes, consultez le site Web du Réseau Trillium pour le don de vie

Le don d’organes et de tissus est un excellent moyen de sauver des vies. Joignez-vous à nous pour encourager au moins 100 personnes à inscrire leur consentement au don. Mais avant tout, inscrivez votre consentement au don d’organes et de tissus et discutez-en avec votre famille.

 
Comment

Dites-nous ce que vous avez pensé de cet article!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Autres ressources utiles

Une cérémonie rend hommage aux donneurs vivants

L’Hôpital d’Ottawa et le Réseau Trillium pour le don de vie ont rendu hommage à 28 donneurs vivants lors d’une cérémonie le 30 oct. 2018. Des donneurs vivants et des receveurs d’organes à qui la vie a donné une deuxième chance ont partagé des témoignages touchants.

Merci pour la seconde chance : rendre hommage à ceux qui ont fait un don de vie

Lorsque Denise Schaerer sent un battement dans sa poitrine, elle ne sent pas seulement son propre cœur. Elle sent aussi celui de quelqu’un d’autre. Plus de 300 membres de la famille de patients se sont rassemblés le 25 avril dernier aux campus Général et Civic pour rendre hommage à un proche qui a fait un don d’organes.

« Donneriez-vous votre rein? » : L’Hôpital soutient les patients qui recherchent des donneurs vivants

Comment vous y prendriez-vous pour demander à vos proches de donner un rein? C’est une demande énorme, qui n’est pas toujours facile à présenter. « J’ai beaucoup réfléchi – à comment j’aborderais le sujet. Vous avez beaucoup de temps pour y penser pendant les dialyses. »

Le Réseau Trillium pour le don de vie remet à l’Hôpital deux prix pour le don d’organes

Quand Brenda Ringlet est décédée soudainement en 2016, sa famille était en état de choc, mais a trouvé beaucoup de réconfort en sachant qu’elle a aidé à sauver bien des vies grâce au don d’organes.

Le présent site Web fournit des renseignements généraux. Certains renseignements pourraient ne pas vous convenir. Consultez votre médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé pour savoir si ces renseignements s’appliquent à votre situation. On pourra aussi répondre à vos questions et préoccupations.