Favourite Icon
 

Centre de recherche sur la vision | Postes de chercheur
L’Institut de l’œil a étendu son expertise en recherche sur la vision depuis son ouverture en 1992. Grâce aux efforts de six spécialistes des sciences fondamentales, l’Institut a créé des programmes de recherche solides en biologie cellulaire et moléculaire, en instruments biomédicaux, en électrophysiologie, en optique, en psychophysique et en performance visuelle.

De plus, le Centre a une équipe incomparable de cliniciens-chercheurs qui travaillent dans de nombreux domaines différents, dont l’épidémiologie, la pathologie oculaire, la génétique oculaire, la neuro-ophtalmologie, les troubles de la cornée, l’uvéite et le glaucome.

Découvertes prometteuses

Parmi les recherches les plus récentes et palpitantes, on compte des projets axés sur :

  • la mise au point d’une cornée artificielle
  • l’étude des gènes qui contrôlent la régénération des membres et d’autres organes chez les tritons
  • l’utilisation de virus pour l’administration de gènes protecteurs afin de prévenir la dégénérescence cellulaire dans la rétine
  • la mise au point d’instruments qui offriront aux médecins de nouveaux moyens non effractifs de mesurer la santé des yeux des patients.

Toutes ces nouvelles découvertes et techniques sont le fruit d’une collaboration étroite des cliniciens-chercheurs et des spécialistes en sciences fondamentales.

Nouvelles études… nouvelles percées

Des percées ont été réalisées dans la mise au point d’une cornée artificielle pour la transplantation. Cette cornée pourrait redonner une vision fonctionnelle aux personnes aveugles ou ayant une déficience visuelle. De même, des études sont en cours sur la régénération cellulaire afin de trouver des moyens de prévenir ou de réparer les dommages oculaires liés au glaucome, à la dégénérescence maculaire et au diabète et qui entraînent une perte de vision.

Une technologie de pointe

Depuis sa création, l’Institut de l’œil s’est donné pour objectif principal d’étudier les nouvelles technologies de pointe. Ces études ont permis à la collectivité d’Ottawa de bénéficier des tests diagnostiques les plus récents, de recevoir les nouveaux traitements contre l’inflammation de l’œil, et d’obtenir les traitements au laser les plus novateurs pour le glaucome, la dégénérescence maculaire et la chirurgie correctrice de l’œil.

Des équipes multidisciplinaires qui travaillent en collaboration

Le succès des recherches de l’Institut de l’œil repose en partie sur le fait que nous abordons les problèmes en collaboration, sous un angle multidisciplinaire. En collaborant, les scientifiques et les cliniciens ont élaboré des programmes de recherche fructueux dans de nombreux domaines, y compris ceux de la chirurgie réfractive, du génie tissulaire, des instruments biomédicaux et de la génétique oculaire. Très peu de centres de soins ophtalmologiques ailleurs dans le monde ont réussi à entretenir un tel degré de collaboration et d’interaction.