Favourite Icon
 

goodnightgcUne bonne nuit. D’excellents soins. L’Hôpital crée un milieu paisible pour ses patients

Afin d’offrir à ses patients un milieu tranquille et propice à la guérison, l’Hôpital a entrepris de réduire le bruit dans les unités de soins entre 21 h et 7 h.

D’après les recherches, bénéficier de tranquillité la nuit est l’un des cinq grands éléments qui améliorent l’expérience du patient. Le bruit a une influence négative sur tout le monde. Il peut nuire au sommeil du patient, en plus d’augmenter son stress, sa tension artérielle, sa fatigue et la durée de son hospitalisation. Le bruit peut aussi miner le bien-être du personnel en intensifiant la fatigue, les conflits, le stress, l’épuisement professionnel et les problèmes de communication avec les patients et les familles.

Le personnel s’efforcera donc de créer un milieu paisible :

  • en informant les patients et les familles des heures de tranquillité
  • en offrant aux patients des bouchons pour les oreilles
  • en fermant les stores et en tamisant la lumière
  • en discutant à voix base dans les aires communes
  • en fermant la porte de chambre des patients
  • en portant attention à l’équipement bruyant, c’est-à-dire :
    • en évitant d’utiliser l’interphone si possible
    • en éteignant la sonnerie des télécopieur et des claviers.

Les patients et leur famille peuvent aussi contribuer au calme ambiant :

  • en respectant notre politique sur la présence de la famille
  • en respectant les heures officielles de tranquillité (de 21 h à 7 h)
  • en mettant leur cellulaire en mode vibration
  • en baissant le son de la télévision et de la radio et en utilisant des écouteurs entre 21 h et 7 h.

À 19 h 45, nous rappellerons à tout le monde par interphone que les heures de visite prennent fin à 20 h. À 21 h, un doux carillon se fera entendre dans tout l’hôpital, suivi du message suivant : « Merci de nous aider à offrir aux patients un milieu tranquille et propice à la guérison. ».

Nous ne pouvons pas éliminer tous les bruits à l’hôpital, mais nous pouvons toutefois les garder au minimum. Les pratiques exemplaires montrent qu’on peut arriver à offrir un milieu paisible la nuit en travaillant ensemble et en combinant des tactiques de réduction du bruit.